Partagez | 
 

 Parfois même les herbes peuvent parler...[Priya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2016
Métier/Rôle : Shérif adjoint
avatar

James Hawthorne
MessageSujet: Parfois même les herbes peuvent parler...[Priya]   Mer 14 Déc - 7:55

Cela fait maintenant le troisième vol en moins de deux semaines. Oh bien sûr, pas en ville directement, ces coyotes à foie jaune n'iraient pas jusque-là, mais plusieurs ranchers se sont plaints de "perte" de bétail en plus du vol de leurs économies. Et ce n'est pas parce que la plupart des victimes ne sont pas très riches qu'ils ne méritent pas qu'on leur consacre du temps. Mais même après les avoir interrogés, ils n'ont pu me dire que la couleur des chevaux et de leurs chapeaux... Pas très utile, des chevaux bais, il y en a à la pelle. C'est désespérant!

Mais quand les honnêtes gens ne peuvent pas parler, il ne me reste qu'une option: aller trouver quelqu'un de moins honnête pour causer. C'est pourquoi je me dirige vers l'herboristerie où travaille Priya, une étrangère venue habiter ici il y a quelques années.

Certains vous diront que ce n'est pas une bonne idée d'aller consulter des étrangers... Moi, je me fais un devoir de les saluer à leur arrivée. Déjà, ils ont beaucoup de choses à raconter et j'aime les bonnes histoires, et en plus, ils me connaissant et donc, hésitent moins à venir me trouver en cas de souci. Et je peux aussi les surveiller et voir si ce sont de mauvais bougres ou non...

Mais en ce qui concerne Priya, j'ai remarqué qu'elle en savait long sur certaines activités illicites, et qu'il lui arrive aussi à l'occasion de revendre des objets volés. Comme il n'y a pas eu mort d'homme, je considère qu'elle ne mérite pas la corde... pas encore du moins. Néanmoins, je lui ai dit de faire attention et de se faire discrète. En échange, elle possède parfois des informations utiles sur de plus gros poissons. Comme les voleurs qui viennent de frapper plusieurs fois d'affilée par exemple... Il faut bien qu'il revendent leur butin...

Après m'être habillé et un rapide petit-déjeuner, je pose mon chapeau sur ma tête, et m'en vais trouver l'herboristerie, et mon indic. J'ai laissé de côté mon insigne, pas besoin de lui rappeler qui je suis. De toute façon, je ne sis là que pour acheter de la camomille, n'est-ce pas? J'en mettrai un peu dans le café de Blueberry, pour voir si ça améliore son fichu caractère...

Je pousse la porte de la boutique et lance à la femme derrière le comptoir,

"Bonjour, Priya! Belle matinée n'est-ce pas? Comment se porte le commerce?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 9
Date d'inscription : 24/11/2016
Métier/Rôle : /
avatar

Priya Singh
MessageSujet: Re: Parfois même les herbes peuvent parler...[Priya]   Ven 16 Déc - 19:43

La vieille n'est pas présente ce matin. Un manque de respect pour ma patronne? Ce n'est qu'un rendu pour les petits surnoms grotesques qu'elle me donne. Puis il faut aussi l'admettre, l'herboriste n'est plus vraiment de première jeunesse. Je la vois fatiguée de jour en jour. Ses cheveux sont à présent entièrement blancs, ses rides ne cessent de se creuser et ses pas se font petits. Je vous dit qu'elle n'en a plus pour longtemps. Non, je n'exagère aucunement. Je ne parle pas seulement de sa sénescence grandissante. Un mois que les maladies viennent l'ennuyer constamment et que je me dois de gérer la boutique seule. Non point que sa me déplaise. Bien au contraire...Peut-être allez vous me trouver odieuse mon ennuyant ami, mais je me vois déjà parfaitement à sa place. Autant pour les herbes que pour ses autres activités. Mes compétences s'améliorent chaque jour et cela fait un certain temps que j'estime avoir surpassé mon maître. Normale, je suis plus maligne.

Je continue de flatter mon ego, activité qui n'a jamais fait de mal à qui que ce soit et dont certains devraient s'exercer plus souvent, lorsque j'entend la porte du magasin s'ouvrir. Ah, ma seule défaite vient me narguer. James Hawthorne, adjoint du shérif et moins stupide que l'ancien débris qui lui servait de supérieur. Il m'avait attrapé dans mes petites affaires et à ma plus grande surprise, avait préféré me laisser tranquille. Enfin...En échange de quelques aides. Le bougre aurait pu être commerçant. Je ne me plains pas! Même si mon orgueil n'est toujours pas consolé.

"Si nous sommes encore là c'est que tout va pour le mieux."

Mon ton n'est pas agressif et j'affiche un petit sourire chaleureux même si je n'en pense pas moins. Il est des questions que je trouve assez stupide, je suis plutôt du genre pragmatique comme demoiselle. Mais je m'abstiendrais de le dire. Les gens aiment penser que les étrangers sont pleins d'imaginations et d'histoires grotesques prêtent à les faire rêver.

"Besoin d'un remontant? Si c'est la mort du vieux Grahams qui vous chagrine, je peux vous trouver de quoi apaiser votre esprit."

Je ne suis pas stupide mais vu qu'il a décidé de me faire des ronds de jambes, autant s'amuser un peu. La matinée est bien trop calme. Une petite épidémie aiderait le commerce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Parfois même les herbes peuvent parler...[Priya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parfois, les plus beaux sourires peuvent cacher de grands secrets, les plus beaux yeux peuvent avoir pleuré durant des heures et les coeurs les plus purs peuvent avoir souffert de grandes peines.. Feat Bambi, Wasoo, Canada and Pompom
» Des radios communautaires pour parler d’environnement
» Orthographe et parler jeun's
» Se parler à soi-même...?
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild West :: La Conquête De L'Ouest :: Coloma Town :: Les commerces-
Sauter vers: