Partagez | 
 

 Un bain peut en cacher un autre [Delilah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 31
Né à : sur les bords du mississipi
Métier/Rôle : Geomètre/cartographe
avatar

James Carlisle
MessageSujet: Un bain peut en cacher un autre [Delilah]   Dim 27 Nov - 11:46

James est arrivée par la diligence après un voyage aussi éreintant que poussiéreux. Son premier arrêt a été le saloon. Simplement parce que son homme de main n'a pas jugé bon de lui donner une adresse où loger ! James soupire. Pourquoi a-t-il fallu qu'on l'oblige à se coltiner pareil boulet. Si encore il n'était qu'incompétent, mais il est aussi fort irritant.
Cependant, elle fait rapidement la connaissance de Nathanaël, le révérend de la ville et la rencontre s'avère stimulante. La voilà qui trouve miraculeuse (si elle ose dire) à se loger.  Le Révérend ayant l'intention de finir sa soirée au bordel jouxtant le saloon, James n'a pas voulu se montrer indésirable lui assurant qu'elle l'attendrait gentiment le temps qu'il se délasse.

Après avoir laissé une certaine avance au révérend, ne voulant pas se retrouver dans un moment gênant où il choisirait sa brebis égarée à ramener dans le droit chemin,  James se dirige à son tour vers le Palais des Délices. Pour tous, elle va simplement prendre un bain en attendant que son hôte providentiel. D'ailleurs c'est ainsi que Hank qui l'accompagne dans une impulsion galante qui fait sourire la jeune femme, la présente à la maquerelle qui tient le bordel de la ville. Une très jolie femme de l'avis de James.

Dee, je te présente l'invitée du Révérend Nate. Pendant qu'il est occupé, Madame aimerait bien prendre un bain. Je vous laisse, je retourne à mon bar avant que ces bons à rien ne pillent mon stock en douce.

James sourit aimablement. Elle est vêtue de sa tenue masculine qu'elle aime porter dans ces contrées sauvages où les robes n'ont rien de pratique ni de confortable. Ses cheveux blonds décolorés par le soleil de l'ouest dépassent de son chapeau pour venir cascader sur ses épaules . James a un fin cigare planté au coin de la bouche et tient le whisky servi au saloon et qu'elle n'a pas encore terminé. Ses vêtements de bonne coupe, dans un tissu riche et sans accroc, trahissent un niveau social aisé. James tend la main comme un homme à la jeune femme pour se présenter.

Si c'était possible et sans vouloir vous déranger. James Carlisle, ravie de vous rencontrer Mademoiselle. Vous êtes absolument ravissante.

Le compliment est parfaitement sincère comme le prouve le regard admiratif et clair que James pose sur Delilah. Elle ne s'attendait pas à trouver pareille fleur au fin fond du farwest. L'accent de James et sa diction parfaite trahissent son origine de l'Est et son éducation soignée.


Dernière édition par James Carlisle le Dim 27 Nov - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 22/10/2016
Métier/Rôle : Maquerelle
avatar

Delilah Quinn
MessageSujet: Re: Un bain peut en cacher un autre [Delilah]   Dim 27 Nov - 17:25

Delilah se tenait dans le salon d’accueil, occupée à saluer quelques clients quand Hank l’interpella. Elle se tourna aussitôt plutôt surprise de le voir ici à cette heure où le Saloon voyait le plus de client, avant de détailler la femme qui l’accompagnait à l’allure absolument étonnante. Son regard croisa celui de la femme avant de revenir à Hank qui était tout sourire. Il lui présenta « L’invitée » du révérend, celui-là même qui en ce moment se tapait deux de ses filles. Elle aurait pu croire un instant que l’invitée en question était venue chercher le révérend pour le ramener sur le droit chemin, mais Hank la détrompa rapidement en évoquant le désir de la jeune femme de prendre un bain.

Alors Del la dévisagea d’une manière différente, plus intriguée encore par sa présence dans le palace.  Puis elle fit un signe distrait à Hank qui retournait dans son bar, son attention toute à sa nouvelle cliente. Enfin parlait-on de bain ou de « Bain » ? La femme attifée comme un homme, et fumant le cigare de même, chose que Del n’avait encore jamais observé chez une femme, avait pourtant des manières de grande dame.

Elle commença donc par prononcer quelques paroles très courtoises avant de se présenter et là Del eut besoin de quelques secondes pour faire le lien entre la femme devant elle et le nom que Samuel lui avait donné en parlant de son employeur, le géomètre et responsable du chantier ferroviaire : James Carlisle.

Del qui avait déjà tendu sa main à la jeune femme, répondant gracieusement à son salut, se figea quelque peu. Malgré toute son expérience la surprise était de taille ! Une femme ! James Carlisle était une femme. Et en plus au compliment qu’elle lui fit, sans oublier l’attitude, Del comprit à quel genre de femme elle avait affaire, une cliente donc qui ne s’était absolument pas trompée d’endroit. Del papillonna un peu des cils afin de se reprendre, étouffant les protestations de son esprit à l’encontre d’un certain Samuel Black , puis son expression transformée par la surprise, retrouva un sourire subtil.


- Je vous remercie, permettez-moi de vous retourner le compliment.

Le sourire se transforma une expression plus sereine et c’est sur un ton d’excuse qu’elle enchaîna décidant de jouer franc jeu :

- Veuillez excuser ma surprise, c’est que monsieur Black m’a parlé de vous, son employeur, en oubliant toutefois de préciser que …. Et bien que vous étiez une femme ! C’est si rare, une femme occupant une telle position !


Elle prit un ton et une expression admirative pour continuer :

- Je suis admirative !

Puis elle sembla réagir enfin comme la maquerelle qu’elle était et frappa dans ses mains en voyant Jimmy qui n’était jamais très loin.

- Jimmy , va dire aux filles de préparer un bain dans la cinq ! vite !
Et elle se tourna à nouveau vers …James !

- Est-ce que vous souhaiteriez que je vous présente les filles du Palace ou….si vous préférez que je vous accompagne …personnellement ?

Ho attendez qu’elle attrape ce Samuel, il allait l’entendre pour s’être joué d’elle de la sorte ! En attendant, elle offrit son plus beau sourire à la jeune femme face à elle, parfaitement dans son rôle. Si cette cliente était venue chercher son plaisir au palace, et bien elle le trouverait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 31
Né à : sur les bords du mississipi
Métier/Rôle : Geomètre/cartographe
avatar

James Carlisle
MessageSujet: Re: Un bain peut en cacher un autre [Delilah]   Dim 27 Nov - 18:50

James a un sourire gracieux et aimable quand Delilah lui retourne son compliment. Sensible à son charme, elle dévisage de ses yeux clairs la très belle propriétaire de la maison close. Le nez de James se fronce quand Delilah lui parle de Samuel Black.

Monsieur Black vous a parlé de moi ? Tiens donc...je suis curieuse !

James soupire de lassitude quand Delilah lui parle de la plaisanterie ou du subterfuge de son employé. Elle imagine bien la mine de Black en train de se jouer de la maquerelle. Il était souvent, toujours, exaspérant. Malgré tout la maquerelle n'a pas l'air déçu ou fâché si elle s'en tient à son ton admiratif. James présente néanmoins ses excuses à ce quiproquo

Je suis navrée, Monsieur Black a un sens de l'humour très particulier. Pour ne pas dire douteux. J'espère que vous n'êtes pas déçue. Mais il ne vous a visiblement pas menti sur tout, je travaille bien pour la compagnie ferroviaire et me voici ici à Coloma town pour quelque temps. Etant seule, j'espère pouvoir me délasser dans votre Palais.

Delilah semble vraiment lire entre les lignes et James apprécie la finesse de la maquerelle. Elle n'en attendait pas tant dans une ville comme Coloma.

Je pense que je vais apprécier votre établissement Mademoiselle. Pour être parfaitement sincère, je vous trouve absolument divine mais je ne voudrais pas vous mettre mal à l'aise si jamais vous n'appréciez pas le saphisme. Auquel cas une de vos filles l'appréciant me conviendrait tout à fait. A défaut, je me contenterais d'un bain sans vous en tenir aucunement rigueur.

James n'aimait pas imposer ses désirs aux autres femmes comme les hommes le feraient. Ces pratiques la répugnait et même si elle fréquentait les bordels, elle aimait autant une femme qui aime aussi les plaisirs entre femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 22/10/2016
Métier/Rôle : Maquerelle
avatar

Delilah Quinn
MessageSujet: Re: Un bain peut en cacher un autre [Delilah]   Lun 28 Nov - 10:46

Del ne comprenait pas trop pourquoi Samuel s’était moqué d’elle avec cette histoire, s’amusant à lui dire qu’il comptait sur elle pour décoincer son patron, alors que son patron était une patronne et qu’en plus elle était loin d’être coincée ! Avait-il voulu ennuyer cette dernière en le faisant passer pour un homme auprès de la maquerelle ? Les liens entre eux ne semblaient pas vraiment amicaux. En tout cas pour Delilah, elle ne goûtait pas du tout à la plaisanterie.

Cependant jamais elle n’aurait tenu la jeune femme face à elle pour responsable de cette farce, aussi s’empressa-t-elle de la rassurer.


- Douteux, en effet. Mais je ne peux pas vous en tenir rigueur. Vous êtes…. Surprenante mais certainement pas décevante, ….madame.

Delilah lui sourit, avant de soupirer, son regard étincelant de colère.

- Mais je règlerai ça avec lui la prochaine fois que je le verrai.

On ne se jouait pas d’elle, sans conséquence, quoiqu’il restait un client. Mais cela n’excusait de loin pas tout. Son attention revint à James, écartant de ses pensées ce vil gredin de Sam. Au beau compliment que la dame lui offrit, Delilah lui adressa un nouveau sourire, découvrant légèrement ses dents blanches tandis que son regard brillait de milles promesses. Ainsi cette femme était venue seule dans l’Ouest sauvage, Delilah lui assura donc :

- Ici, vous ne serez jamais seule. Je serai ravie de vous apporter la compagnie que vous recherchez madame,
lui dit-elle d’une voix douce. Le saphisme c’est ainsi qu’on nomme les amours entre femmes dans les grandes villes ? Je l’ignorais.

Delilah aimait jouer, et parfois le jeu se faisait dans une franchise abrupte. Elle savait que ce jeu là avec une femme valait mieux aux minauderies et aux mensonges auxquels seul un homme se laissait prendre:

- J’ai eu une cliente autrefois qui appréciait ce genre de plaisir, mais rares sont les dames qui osent l’avouer et encore plus venir nous trouver ici. Je serais donc très flattée de devenir celle qui comblera vos attentes, du moins j’espère à les combler !

Delilah lui prit la main, délicatement avant de la guider vers les étages et de s’arrêter un instant plus tard devant la chambre n.5 qu’elle ouvrit, s’écartant pour laisser passer James en premier. Deux filles, des domestiques noires étaient en train de remplir d’une eau fumante, la baignoire dans un coin de la pièce. Il était pratiquement prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 31
Né à : sur les bords du mississipi
Métier/Rôle : Geomètre/cartographe
avatar

James Carlisle
MessageSujet: Re: Un bain peut en cacher un autre [Delilah]   Mar 29 Nov - 22:11

James a un sourire aimable, radieux, avec quelques chose qui tient de la joie enfantine et pure au compliment de Delilah quand cette dernière lui assure ne pas être déçue. Elle laisse le soin à la maquerelle de s'expliquer avec Sam Black et son nez se fronce même d'une joie plus taquine cette fois à imaginer son homme de main se faire tancer par la jolie brune. Nul doute qu'il saura se faire pardonner cependant, il semble faire tourner les têtes féminines, sauf la sienne et pour cause !

Le saphisme, oui c'est bien ça. J'aime la sonorité de ce mot plus que celle de certains autres moins délicats.

James abandonne sa main à Delilah et la suit jusqu'à la chambre où des servantes noires sont en train de préparer le bain. James n'ignore pas que la Californie en tant qu'état  a servi de refuge à nombreux esclaves. Elle n'est pas gênée de leur présence, son éducation dans une plantation a eu ceci de l'habituer aux serviteurs (enfin esclaves à cette époque révolue).
James aperçoit un guéridon et y dépose son verre ainsi que son cigare dans le cendrier juste à coté.  Elle ôte elle même son chapeau. Avec un charmant sourire, elle s'approche de Delilah et demande, prétexte évident à un rapprochement.

Puis-je abuser de votre gentillesse pour vous demander de me servir de chambrière. Ces vêtements sont plus pratiques que les robes et les corsets mais je vous assure qu'ils n'en sont pas moins compliqués. Et la diligence m'a perclus de courbature. Je hais ce moyen de transport, vous vous en doutez.

ajoute James avec un sourire mutin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 22/10/2016
Métier/Rôle : Maquerelle
avatar

Delilah Quinn
MessageSujet: Re: Un bain peut en cacher un autre [Delilah]   Mer 30 Nov - 0:54

Delilah voulait bien la croire, tout comme elle savait ou plutôt devinait combien on devait moquer voir juger ses goûts différents des autres femmes ce qui était bien triste aux yeux de Del. Elle, elle était bien sûr pour la liberté d’aimer et du reste, elle aimait son métier, sinon elle se serait empressée de se caser avec un gentil mari mais non. Elle se serait vite sentie prisonnière tandis qu’ici, les gens avaient beau croire qu’elle n’était qu’une putain, elle bénéficiait de beaucoup plus de liberté que les autres bourgeoises de la ville. Une liberté que semblait prendre cette femme face à elle, ce qui ne pouvait qu’intriguer Del.  

Elle releva entres autres que la dame, ou plutôt la demoiselle appréciait la délicatesse. Delilah se montrerait donc délicate. Aussi plia-t-elle aussitôt à la requête joliment déguisée par James, et se prêta au jeu de l’effeuillage.


- Je vous en prie, abusez de tout ce que vous voulez, vous êtes ici la reine de ce palais.

Delilah lui sourit par-dessous l’ourlet de ses cils tandis que ses mains venaient chercher les pans de la veste de James pour la lui retirer, la repoussant lentement sur ses épaules, ce qui les rapprochèrent un peu plus l'une de l'autre pendant un instant. Del déposa soigneusement le vêtement sur un valet de chambre, puis revint aussitôt s’occuper du gilet, déboutonnant un bouton après l’autre, sans aucune précipitation, tout en guettant les réactions de James. Le gilet suivit le même chemin que la veste, et Del s’attaqua alors aux boutons du chemisier, laissant ses mains frôler les seins qu’elle devinait sous l’étoffe de qualité, son regard revenant chercher celui de James, avec cette étincelle mutine et le léger sourire qui allait avec.

- Si vos muscles sont trop douloureux, je pourrai vous faire un massage, tout à l’heure pendant le bain ou après ? Qu’est-ce qui vous plairait le plus ?


Le chemisier était à présent entièrement défait, mais avant de s’occuper du reste, Del glissa ses mains dans les mèches blondes de James.

- Vous avez de beaux cheveux. Blonds comme les blés.

Elle laissa ses doigts se mêler à quelques mèches, avant de les écarter du visage de James, pour croiser son regard et lui sourire. Elle s’approcha encore un peu plus et s’empara des lèvres de la jeune femme dans un baiser tout en sensualité, goûtant à la douceur de ses lèvres sous les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 31
Né à : sur les bords du mississipi
Métier/Rôle : Geomètre/cartographe
avatar

James Carlisle
MessageSujet: Re: Un bain peut en cacher un autre [Delilah]   Mer 30 Nov - 21:33

La Reine , rien de moins ? Vous me flattez... Dee ? Le barman vous a appelé ainsi mais je ne sais pas s'il s'agit d'un diminutif ou de votre prénom.

James sourit, compréhensive. Le choc causé par le mensonge par omission de Black et le fait que James soit un homme avait faussé les présentations mais tout de même James préférait connaitre le prénom de la femme avec qui elle espérait partager un moment plaisant. Elle aida Delilah à déboutonner la chemise, ses doigts se mêlant à ceux de la jeune femme, les effleurant dans des attouchements faussement fortuits et anodins.

James tressaillit quand Delilah effleura sa poitrine. Elle n'avait partagé nul lit depuis fort longtemps, les préparatifs du voyage lui ayant pris tout son temps et elle était à fleur de peau, encore plus du fait de la fatigue. James rougit à sa réaction presque excessive. Les lèvres de Delilah lui parurent douce sur les siennes, et elle s'étonna presque du geste de la maquerelle à ce stade. A Boston, les choses prenaient un peu plus de temps pour faire connaissance et se laisser aller. On l'aurait d'abord laissée prendre son bain, puis massée avant de laisser le massage progresser vers des plaisirs plus charnels encore. James apprécia l'initiative audacieuse de sa compagne d'un soir et répondit à son baiser, laissant ses lèvres s'entrouvrir pour plus de sensualité. Elle exprima ensuite son désir de continuer sur cette ligne plus téméraire.

Le massage dans le bain me délasserait sans nul doute des fatigues du trajet. C'est un programme tentant auquel je succombe volontiers dans me faire prier.

La blonde fille de l'Est était jolie et féminine une fois ses vêtements ôtés. Son corps était harmonieux quoiqu'un poil trop mince selon les critères de la bonne société. Sa poitrine n'était pas excessive mais joliment renflée et ferme. Sa peau de lait parsemée de quelques taches de rousseur (au grand désespoir de James) contrastait avec celle bronzée de son hôtesse, comme ses cheveux blonds avec les cheveux noirs de Delilah. Seuls leurs yeux avaient les même reflets azur. Les deux femmes avaient sensiblement la même taille et se complétaient harmonieusement. Audacieuse à son tour, James effleura le renflement du décolleté de Delilah et proposa avec un sourire charmant.

Laissez-moi vous aider à ôter votre corset. Vous avez une poitrine absolument admirable qui donne envie de la libérer de tout carcan.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 145
Date d'inscription : 22/10/2016
Métier/Rôle : Maquerelle
avatar

Delilah Quinn
MessageSujet: Re: Un bain peut en cacher un autre [Delilah]   Ven 2 Déc - 1:17

Delilah lui sourit et s’excusa :

- Pardonnez-moi j’ai oublié de me présenter avec tout ça.

Elle laissa volontiers ses doigts se mêler à ceux de James et lui donna son nom :

- Je m’appelle Delilah, mes amis m’appellent Del, et parfois certains. Elle afficha un petit sourire mutin, préfèrent m’appeler Dee, je crois que ça fait un peu plus intime. Vous pouvez m’appelez Dee si vous le souhaitez.

Son regard croisa le sien, consciente de son trouble et plutôt flattée du fait. Le baiser n’en fut que plus qu’agréable et Del acquiesça tandis que James acceptait son offre. Elle lui prodiguerait tous les soins que sa cliente souhaiterait, non sans en apprécier elle-même l’exercice qui était quand même plus sensuel que des étreintes avec ces cowboys pressés de faire leur affaire.

Et puis ce qui ne gâchait rien, James était très belle et son corps parfaitement bien fait, sous oublier que James Carlisle se montrait charmante ce qui ne pouvait que plaire à Delilah. Aussi à sa nouvelle requête, Del ne put qu’y accéder.


- Bien sûr,  je suis certaine que vos mains feront merveilles.

Delilah soutint le regard de James non sans un sourire provoquant et la laissa donc la débarrasser de son corset, puis l’aida à retirer son caraco pour ensuite dévoiler sa poitrine au regard de la jeune femme qui sembla apprécier ce qu’elle voyait. Del la laissa en profiter à sa guise, tout en défaisant le bas de sa jupe à laquelle il suffisait de défaire une attache pour se débarrasser du vêtement qui glissa sur ses chevilles, ne lui laissant plus qu’une culotte bouffante bordée de dentelle, remontant sur ses hanches.

Mais avant de s’en occuper, Del remonta ses mains dans une douce caresse le long des bras de James, jusqu’à ses épaules, avant de venir effleurer sa poitrine du bout des doigts, jouant un instant à tracer des cercles jusque sur les pointes qui réagirent aussitôt à ce contact, guettant à chaque geste, les réactions de James.

Quand les domestiques se retirèrent, et que la porte fut refermée, Delilah se pencha pour reprendre sa bouche dans un baiser un peu plus exigeant cette fois qu’elle laissa durer un peu avant de lui demander.


-Et moi ? comment dois-je vous appeler ?


Au final elle ne savait pas si James voulait profiter de son bain d’abord ou poursuivre encore leur petit jeu et elle était seule maîtresse de cette décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un bain peut en cacher un autre [Delilah]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un bain peut en cacher un autre [Delilah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une lettre peut en cacher une autre... [Vik]
» Une bonne nouvelle peut en cacher une autre ►Alex & Flo◄
» Un train peut en cacher un autre
» Une menace peut en cacher une autre
» Une voiture peut en cacher une autre (rp privé Ayou)[Avorté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild West :: La Conquête De L'Ouest :: Coloma Town :: Le saloon :: La maison close-
Sauter vers: