Partagez | 
 

 La nuit dans tous ses excès [Selina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Féminin Messages : 202
Date d'inscription : 23/10/2016
Né à : Dans les Highlands
Métier/Rôle : Journaliste
avatar

Selina Forbes
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Sam 3 Déc - 0:36

Quelle drôle d'idée! Pourquoi se serait-elle amusée à pratiquer pareil geste sur Blueberry? Selina se serait sentie honteuse de porter un tel coup d'autant que, quoi qu'il semblait en penser, jamais elle ne l'avait réellement frapper. Son parapluie n'avait fait que l'attirer vers le bas et son nez avait été légèrement tordu. Ou alors ce cher barbu était plus sensible qu'il ne laissait le prétendre. Enfin...Autant ne rien dire de peur de créer une nouvelle dispute. C'était comme marcher sur des œufs avec lui. Il pouvait être adorable et se montrer odieux en l'espace d'une seconde. Oui, Blueberry venait de l'agacer en ne voulant pas répondre à sa question. Si ce n'étaient point les bottines alors étaient-ce ses chevilles comme elle l'avait supposé mais ses pieds étaient dans ses chaussures à ce moment non? Selina nota qu'il faudrait lui reposer la question avant de se mettre sur le dos, position la moins douloureuse pour son genou endolorie. Sa fatigue finie par l'emporter aux royaumes de songes.

De grands coups à la porte ainsi qu'une voix qui grondait la réveilla. Notre dame qui n'avait jamais été matinale malgré de multiples tentatives d'améliorer ce vilain défaut se redressa doucement dans son lit tandis que Blueberry discutait avec le Croque-Mort et un homme dont elle ne reconnaissait ni le timbre ni le visage. Enquêter sur la mort d'Henry...La remarque la mit mal. Peut-être voyait-on sur son visage que la coupable était présente? C'était une belle pensée ridicule. Elle fini par tirer le drap sur elle, se cachant de ses yeux qui lui semblaient trop intrusifs.

"Vous devriez aller voir, Blueberry." elle avait chuchoté malgré ses paroles plutôt anodine. "Donnez moi une de vos chemises et je m'occuperais de déposer votre clé à la réception. N'ayez aucune crainte. Je suis une ignoble petite bonne femme mais jamais je ne me permettrais de fouiller dans vos affaires."

Ce n'était pas tant l'avis, les sourires ou les remarques des deux hommes derrière la porte qui la chagrinait que la douleur au genou qui s'était accrue lorsqu'elle s'était simplement levée. Et Selina ne voulait pas inquiéter le Sherif qui semblait avoir prit avec importance ce problème d'articulation. Ou encore l'entendre lui dire qu'une visite chez le médecin serait de bon ton.

"Je m'empresserais de vous faire revenir votre vêtement"

_________________

La nature est tout ce qu’on voit, Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.  Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit, Tout ce que l’on sent en soi-même. —
Georges Sand
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Sam 3 Déc - 16:53

J’hoche la tête puis remets mon gilet, mon ceinturon avec mes armes, enfile mes bottes et finalement je m’empare de mon chapeau que j’ajuste sur ma tête, non sans la regarder. Mon regard sonde le sien un instant avant de répondre :

- Ne vous inquiétez pas, je vais régler ça.

Je parle bien sûr de ce connard d’Henry. Le croque-mort veut un constat, je le lui ferais et inscrirai sa mort dans le registre.

- Pour la chemise, je vous laisse regarder dans le coffre.

Je n’ai que très peu d’affaires, parce que ça ne fait pas longtemps que je suis arrivé ici mais elle devrait pouvoir trouver une chemise encore potable. Pour le reste :

- Je n’ai rien à cacher de toute façon et ne vous tracasser pas pour me la rendre. Je ne suis pas pressé.

Je m’apprête à sortir quand je ralentis sur le pas de la porte pour lui lancer un dernier regard :

- Je passerai vous voir dans la journée. En attendant faites celle qui ne sait rien pour la mort d'Henry.

Je m'assurerai ainsi qu'elle va bien, et puis je devrais sans doute passer à son bureau pour l’enquête, une question de formalité uniquement. Enfin seulement je ferme la porte pour rejoindre les deux autres à l’extérieur qui s’empressent de me guider vers le lieu où se trouve toujours Henry. Il s’est écroulé sur le flanc, laissant bien voir à l’arrière de son crâne, le couteau qui est toujours planté dans sa nuque. Je me penche pour examiner la blessure, m’accroupissant devant le cadavre avant de secouer la tête et de me redresser.

- Règlement de compte sans doute. Il avait de la famille ?

Mcginess secoue la tête.


- Je n’crois pas. Il travaillait au journal de Coloma.

Il n’ose qu’à peine me regarder en face, tandis que moi je le jauge.

- Avec Mademoiselle Forbes.

Il se contente d’hocher la tête.
- Vous devriez peut-être l’interroger elle ?

Le croque-mort de sa voix doucereuse, son accent toujours et ses manières trop courtoises me dévisage, lui soutenant parfaitement mon regard :

- C’est une bonne idée, je lui demanderai si elle lui connaissait des ennemis potentiels. Mais bon avec tous ces gens de passage en ville, ça peut être n’importe qui. J’irai voir au saloon si on l’y a vu avec quelqu’un en particulier, ou si quelqu’un a remarqué quelque chose.

Je me tourne vers le Croque-mort.
- Emmenez-le et enterrez-le.  Je m’occupe de prévenir le journal.

L’homme a un sourire un peu trop entendu à mon goût.

- Oui bien sûr, shérif.

Mcginess lui aussi sourit d’un air entendu, et me salue avant de s’en aller. Le Croque-mort me fixe un instant avant de se décider à hisser le cadavre d’Henry dans son chariot pour l’emmener à son échoppe où attend sans doute un cercueil en simple bois de sapin dans lequel il pourra enterrer la dépouille d’Henry. Moi en attendant je me dirige vers le saloon pour parler à Hank. Je sais qu’il ne faudra pas la journée pour que toute la ville parle de cet assassinat. Mais je sais aussi que les rumeurs en viendront très vite à l’oublier parce qu’on peut compter sur Mcginess pour raconter ce qu’il a vu dans ma chambre, et que cela devrait bien plus délier les langues que la mort de cet imbécile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 202
Date d'inscription : 23/10/2016
Né à : Dans les Highlands
Métier/Rôle : Journaliste
avatar

Selina Forbes
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Dim 4 Déc - 0:55

Quand bien même le coffre du Shérif ne contenait que peu d'affaires, Selina fit de son mieux pour fouiller le moins possible. Oh, ce cher Blueberry avait une personnalité forte intéressante mais il était hors de question d'aller fouiner dans ses affaires personnelles pour en apprendre plus sur lui. Simple notion de respect envers un homme qui était prêt à faire croire qu'il avait passé la nuit avec une drôle de demoiselle plutôt que de la voir accusé pour meurtre. Avait-il eu pitié d'elle ou la réaction de défense lui avait paru légitime? Voilà que la curiosité de notre scientifique se ravivait tandis qu'une des chemises du Shérif venait couvrir son corps. L'odeur qui imprégnait cette dernière, celle d'un homme rassurant, l'apaisa légèrement. Au large dans ce vêtement, Selina tenta tant bien que mal de glisser les pans de l'habit dans ses jupes pour avoir un rendu correct. Oh, il était parfaitement visible qu'elle portait les affaires d'un homme mais que pouvait-elle faire d'autre?

La descente jusqu'à la réception fut des plus douloureuses, même si la jeune femme tenta de ne point trop s'appuyer sur son genou. Elle manqua d'ailleurs de tomber lorsqu'en essayant de se mettre à cloche-pied, elle failli glisser. Peut-être aurait-elle du se laisser entraîner dans une chute? Celle-ci aurait justifié les rougeurs sur sa joue et sa lèvre fendue. Enfin...Il lui sembla que le gérant de l'auberge ne remarqua aucunement ces dernières, trop occupé à lui faire des sourires amusés après lui avoir demandé si la nuit avait été bonne. Selina se contenta de répondre le minimum. Même si la peine était grande, la jeune femme tenta de marcher correctement jusqu'à être sorti dans la rue où son boitement reprit malgré l'aide, trop légère, que lui apportait son parapluie. Boitement qui lui valu une remarque déplacée lorsque ses pas l'amenèrent devant le saloon où un ivrogne présent la veille au soir l'avait vu partir avec Blueberry.

"Mais que vous est-il arrivé, Mademoiselle Forbes?"

Marie, la patronne de son hôtel vide à l'heure qu'il était, venait de se précipiter à son encontre dès que l'écossaise avait franchie les portes. Son mari n'avait pas tardé à lui emboîter le pas.

"Nous nous sommes inquiétés en ne vous voyant pas rentrer hier soir. Vous boitez et vos blessures...Ne me dites pas que..." s'inquiéta l'adorable tenancière qui avait une tendance à se montrer facilement maternant.

"Non, non. Je suis juste tombée. Rien de grave. Enfin mon genou en a prit un petit coup mais il devrait aller mieux rapidement."

"Vous êtes sûr que vous n'avez pas eu des ennuis. Nous pourrions sinon appeler le Shérif." si elle n'avait pas été sûr de qui étaient ses véritables parents, Selina aurait pu croire que Marie et son époux Eric étaient ceux qui l'avaient engendrés. Ils se souciaient d'ailleurs plus d'elle que ses véritables géniteurs.

"J'étais avec le Shérif. Je ne craignais pas grand chose."

Les sourcils d'Eric se froncèrent tandis que sa femme afficha un immense sourire amusé. Ils  semblèrent enfin remarquer la chemise qu'elle portait. Selina pensa alors que ses paroles auraient pu être plus subtiles.

"Vous devriez faire attention, jeune fille. Les rumeurs vont vites et on vous prendra pour une fille facile. Et puis Shérif ou non, les hommes restent des hommes et..."

"Oh c'est bon tes leçons de morales. Ce n'est pas une enfant et laisses les gens parler. " coupa sa femme qui prenait notre journaliste par le bras pour la faire asseoir sur une des chaises de la salle à manger. "Moi qui vous disais lundi de vous trouvez des amis pour ne pas vous sentir trop seule pendant votre séjour à Coloma, un amant peut faire aussi l'affaire." Marie se tourna vers son époux "Va chercher le médecin pendant que je prépare un bain pour la demoiselle. Et va dire à son patron qu'elle ne viendra pas travailler. De toute façon je ne vous laisses pas le choix, Mademoiselle."

Eric obtempéra non sans grommeler quelques phrases sur la vertu des jeunes femmes. Marie attendit que son mari fut parti pour se retourner vers Selina, tout sourire.

"Il est plutôt bel homme le Shérif. Mais je pensais que vous ne vous vous entendiez pas. C'est Ethel qui me l'a dit quand nous nous sommes croisés au marché. Enfin, je suppose que deux grands yeux bleus aussi clair font vite oublier les rancoeurs. Puis vous avez un très joli minois vous aussi. Je m'étonnais de votre célibat hier encore.Enfin, je vais aller m'occuper de votre bain, vous vous reposerez aujourd'hui. Il serait fâcheux de vous abimez encore plus le genou"

Et elle fini par partir au plus grand soulagement d'une Selina qui pour une des rares fois de son existence se sentait plus que gênée. Elle espérait que Marie finirait par arrêter d'être aussi curieuse. Notre jeune femme n'avait aucunement envie de se cacher dans sa chambre pour profiter de l'agréable canapé du minuscule salon de cet auberge qui se voulait être le plus luxueux de Coloma. Et ainsi pouvoir entendre les différentes conversations qu'ils y'auraient.

_________________

La nature est tout ce qu’on voit, Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.  Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit, Tout ce que l’on sent en soi-même. —
Georges Sand
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Dim 4 Déc - 13:32

Au Saloon, Hank, m’accueille avec un sourire moqueur :

- Tiens Shérif, vous voulez déjà remettre ça ?

Il se marre tandis que je me souviens que la veille j’étais pas non plus très frais quand je suis sorti d’ici. Enfin plutôt quand il m’a viré du Saloon. Je gronde d’un ton un peu sec :

- Non ça ira merci. Pas pour ça que je suis venu vous voir Hank. Je voulais savoir si vous aviez vu Henry hier soir dans le coin.

Hank rit à nouveau et me lance avec toujours le même ton moqueur :

- C’est vrai qu’avec la cuite que vous teniez, vous n’avez pas dû le remarquer. Pourtant lui aussi j’ai fini par le virer. Il emmerdait un peu trop les clients. En fait je l’ai viré peu après vous, Shérif ! ajoute-t-il goguenard.

Je lui pose encore quelques questions pour la forme, du genre s’il l’a vu ensuite s’embrouiller avec d’autres, après ça. Mais Hank réplique qu’il devait tenir le saloon et qu’il n’a pas le temps de surveiller ce qui se passe dans la rue. Même s’il n’est pas très surpris au final quand après m’avoir demandé pourquoi je lui posais toutes ces questions, je lui explique qu’on a retrouvé Henry raide mort dans une rue pas très loin. Voilà, comme je le devinais, personne ne se préoccupe trop de savoir pourquoi ni comment il est mort. Il semblerait qu’il ne va pas beaucoup manquer à cette ville.

Je quitte finalement le Saloon pour me diriger vers le bureau du journal de la ville. Là le patron me reçoit rapidement et apprend l’air véritablement navré que son employé vient d’être assassiné. Toutefois je note que ce qui a davantage l’air de le navrer, c’est qu’avec l’absence de mademoiselle Forbes, il n’a plus de journaliste sous la main pour écrire des articles dans son journal. Bon apparemment lui non plus n’appréciait pas trop Henry. Il peste un peu contre tout ça, m’apprenant donc en même temps que Selina n’est pas venue travailler.

- J’aimerai l’interroger… au sujet d’Henry.

Il peste encore un peu avant de me dire où je la trouverai et que si au passage je pouvais lui dire qu’elle reprenne rapidement le travail parce qu’avec la mort d’Henry, son journal ne va quand même pas s’écrire tout seul ! J’opine du chef, touchant finalement mon chapeau pour le saluer et quitter le journal pour me diriger vers l’hôtel où Selina a pris une chambre. Une pension charmante tenue par un vieux couple, dont la femme m’accueille aussitôt d’un sourire chaleureux. L’avantage de l’étoile, c’est que je n’ai pas besoin de me présenter même si désormais ici tous connaissent plus ou moins mon visage.


- Vous êtes venu voir Mademoiselle Forbes ?

Elle devance ma question, me prenant un peu par surprise. Puis je me dis que soit Mcginess est déjà passé par là, soit Selina a dû lui en parler. Très bien, ça m’évite de m’étendre en explication, même si je me crispe un peu au regard approbateur dont me couvre la patronne qui finit par me dire que je trouverai Selina à l’intérieur. Je la retrouve installée confortablement dans un canapé du Salon de l’hôtel. Mouais c’est sûr qu’ici c’est déjà plus chaleureux que l’hôtel que j’occupe.

- Selina ? Je l’appelle doucement pour ne pas la surprendre, voyant sa jambe posée un peu plus en hauteur. Un pli soucieux barre mon front. Est-ce que votre genoux va mieux ?

Je reste debout face à elle, me découvrant de mon chapeau et attendant sa permission pour prendre place, comme le veut les règles de convenance face à une dame. Je finis par lui annoncer.

- J’ai parlé à votre patron qui m’a dit que je vous trouverai ici.

Je regarde autour de moi, l’air méfiant. Les murs ont souvent des oreilles particulièrement dans ce genre d’endroit.

- Je suis passé le voir pour lui annoncer la mort de votre collègue. Henry. On l’a retrouvé ce matin, un couteau planté dans la nuque. Mais j’ignore qui a pu lui faire ça….et pour l’instant mon enquête ne m’a rien appris de probant.

Une façon de la tenir au courant de ce que j'ai appris depuis, c'est à dire pas grand chose, histoire de la rassurer. Mon regard capte sur ma droite au delà de l'entrée du salon, une ombre, un courant d’air. J’avais raison, madame ou monsieur les patrons de cet endroit ont décidé de jouer les curieux. Je fais un signe de tête à Selina, espérant qu’on puisse trouver un endroit où se parler sans être épiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 202
Date d'inscription : 23/10/2016
Né à : Dans les Highlands
Métier/Rôle : Journaliste
avatar

Selina Forbes
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Dim 4 Déc - 16:27

La matinée lui avait paru longue. Trop longue...Peu de temps avant de rentrer dans son bain, le médecin était venu l'ausculter. Le regard sévère qu'il lui lança s'associa avec des reproches à demi-masquées sur son comportement de la veille au soir. Mince! Mais pour qui se prenaient-ils tous à vouloir lui dicter son comportement? Oh ce n'était pas un défaut propre aux gens des petites villes. Il en était souvent de même dans la haute société. Notre scientifique avait eu la naïveté de croire qu'on la laisserait un peu tranquille ici où elle ne représentait rien. Rien d'autre qu'une demoiselle excentrique et fort heureusement de passage. Selina avait un jour entendu Eric dire à sa femme qu'elle lui faisait pensé à leur fille Beatrice, décédée dix ans plus tôt de la tuberculose. Et de ce fait elle pardonnait presque cette attitude paternelle qu'il avait envers elle. Mais Monsieur Wright n'avait aucune légitimité. Sauf si on considérait que les hommes se devaient de faire revenir les créatures perdues qu'étaient les femmes dans le droit chemin.

Il lui avait diagnostiqué une entorse et avait montré à Marie comment poser correctement l'attelle pour aider la demoiselle à le faire chaque jour et après son bain. Des béquilles? Eric avait envoyé son petit-fils qui comme à l'accoutumé jouait avec le capucin de l'écossaise, en chercher mais l'épicerie n'en vendait plus et il avait fallu en commander au menuisier. Ou ébéniste...Selina n'avait pas vraiment comprit ni entendu, occupée à se  diriger vers la salle de bain grâce à l'aide de l'aubergiste. Aubergiste qui l'aida grandement à se dévêtir et se vêtir. Et la journaliste lui en fut d'une grande reconnaissance. Toutefois, les questions incessantes sur sa nuit avec le Shérif commencèrent à chauffer le sang de notre jeune femme qui, une fois n'étant pas coutume, se plongea dans un profond mutisme pour ne point finir par s'énerver contre celle qui l'aidait.

Dès que notre amie eu fini de se préparer, elle se posa sur le canapé du salon pour se lancer dans ses lectures. Tout du moins, Selina tenta. Vers les dix heures, quelques amies de Marie vinrent prendre le thé avec elle et discuter de tout et de rien. C'est étrange comment une langue peut fourcher et ces dames surent rapidement ce que Selina avait bien pu faire pour se distraire un peu. Si une s'en offusqua, les autres s'en amusèrent. Et le Shérif devint le centre des bavardages de ces commères.
Ce fut un certain soulagement que notre jeune femme ressentie lorsque cet homme à présent si célèbre vint la voir pour s’enquérir de sa santé. Mais la visite aurait pu être plus agréable si Marie n'avait pas laisser traîner ses oreilles. Avec une certaine difficulté qu'elle tenta vainement de masquer, Selina se redressa pour faire face à Blueberry.

"Mon genou se porte mieux Blueberry. Je vous remercie de vous en inquiétez. Pour ce qui est de votre enquête, je suppose qu'il vous faudrait écouter les commérages. On en apprend toujours énormément de ces esprits si curieux qui ne peuvent s'empêcher de parler de tout sans se soucier d'être déplacés. Venez..."

Difficile pour elle de cacher plus longtemps son agacement maintenant qu'on la faisait sortir de son mutisme. Elle avait glissé son bras sous celui de Blueberry, s'appuyant légèrement sur lui et sur sa canne pour le faire sortir par la porte de derrière.

"Je vous aurais volontiers fait monter dans ma chambre mais je ne crains que l'aubergiste ne le supporte. Je ne comprend pas ce qu'ont les gens à se mêler des histoires d'autrui. Si demain vous couchiez avec Hank du saloon, je ne m'en mêlerais pas puisque cela ne me regarderait pas!" en colère et telle une enfant, elle mit un coup de pied à un seau devant elle avant de grimacer de douleur. "Excusez-moi Blueberry pour mon langage et mon agacement. J'ai entendu toute la matinée des ragots sur vous et moi. Surtout sur vous. Ma colère n'est aucunement dirigée contre vous, bien au contraire...Je ne sais encore comment réellement vous remercier pour votre aide."

_________________

La nature est tout ce qu’on voit, Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.  Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit, Tout ce que l’on sent en soi-même. —
Georges Sand
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Lun 5 Déc - 1:20

Je suis content d’apprendre pour son genou. Par contre l’idée de devoir écouter les commérages ne m’enchante pas du tout, comme le prouve la grimace que je fais tandis qu’elle en parle. Bon peut-être fait-elle seulement référence à ces oreilles qui traînaient là à l’instant. Aussi je la suis volontiers à l’extérieur, suivant sa démarche boitillante avec patience et lui cédant mon bras sans sourciller.

Là elle m’avoue qu’elle m’aurait volontiers fait monter dans sa chambre, déclaration qui me surprend cela va de soi. Mais j’essaie de ne pas m’égarer sur ce terrain glissant des pensées qui sont les miennes tandis je repense à cette vision qu’elle m’a offerte ce matin. Elle pensait seulement  à avoir un peu d’intimité pour parler, c’est ce que je finis par supposer.
Et là encore une fois , elle me coupe le sifflet  si bien que j’ouvre la bouche pour protester, sourcils froncés. Mais qu’est-ce qu’elle me chante là ?


- Non hey non, je ne suis pas …. Je ne suis pas de ce genre là !

Je croyais pourtant qu’elle l’avait compris, avant de me reprendre parce que je commence à la connaître, un peu… un peu plus que la première fois qu’on s’est rencontré. Elle voulait juste faire un exemple sans doute, même s’il est malheureux. Elle finit par s’excuser et je pose une main sur son épaule.


- D’accord, d’accord Selina, ce n’est pas simple ce que vous vivez en ce moment mais, on ne peut rien changer au fait que les gens se mêlent de tout, surtout pas dans une petite ville comme ici. Et….

Je lève ma main pour soulever doucement une mèche de ses cheveux que je replace derrière son épaule. Ma voix se fait plus douce tandis que j’ajoute avec un léger sourire :

- Je me fiche complètement de ce que les gens peuvent raconter de moi si cela vous préoccupe. Je pourrai même en rajouter un peu, histoire de leur donner de quoi bavarder.

Ma main remonte de son épaule sous son menton que je soulève pour me pencher et venir cueillir ses lèvres dans un baiser que je laisse se prolonger, goûtant à la douceur de sa bouche avant de reculer pour plonger mes yeux dans les siens.

- Vous n’avez pas à me remercier Selina, je recommencerai s’il le faut dis-je d’une voix grave et sans préciser exactement à quoi je pense, si je parle de notre affaire ou de tout autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 202
Date d'inscription : 23/10/2016
Né à : Dans les Highlands
Métier/Rôle : Journaliste
avatar

Selina Forbes
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Lun 5 Déc - 9:11

Oh, Selina s'en était doutée. Blueberry n'avait pas l'air d'être homme à se soucier de racontar. Mais notre dame ne supportait guère que l'on puisse parler sur le dos de ce Shérif qu'elle appréciait. Un autre point la chagrinait. Une des amies de Marie, la bien pensante, avait eu de nombreuses reproches à l'égard de notre jeune dame, affirmant que si l'histoire s'ébruitait et elle le ferait sans aucun doute, on finirait par lui donner des surnoms désagréables qui rendraient son séjour des plus mauvais. Notre scientifique avait l'habitude des sobriquets moqueurs mais un lui avait parfaitement déplu et elle ne doutait aucunement que cette dame serait la première à s'évertuer à le rependre. La catin du Shérif...Désagréable à entendre. Et Selina avait entendu des critiques à son égard là où il semblait que le comportement de Blueberry, homme, était normal puisqu'elle s'était donnée facilement à lui. Fort heureusement, Marie avait rapidement mis fin à ces remarques acerbes.

La main sur son épaule fit apparaître un sourire sur son visage. Et notre journaliste le laissa l'embrasser cette fois. L'excitation emballa son palpitant tandis qu'une certaine appréhension d'encore faire une erreur creusa une boule dans son estomac. Ah soyez surprit mais ce n'était pas sa première fois, elle aussi avait fait partie de ces jeunes femmes tombant sous le charme de quelques dandy. Mais bien des questions venaient encore la taquiner notamment celles lui faisant avoir des doutes sur l'état de fatigue de Blueberry, s'il n'était pas encore en train de se moquer d'elle ou si, par vengeance mesquine puisqu'elle lui avait pincer le nez, il tentait de la faire encore passer pour une fille légère.Un peu plus tout du moins. Marie devant sûrement être à la fenêtre. Toutefois, Selina se laissa aller à caresser timidement ses lèvres des siennes. Lèvres qu'elle n'avait fait qu'effleurer la veille au soir.

"Recommencez."

Et pour la deuxième fois de la journée, notre jeune femme sembla gênée.

"Enfin, je pense que vous avez compris que je ne pinçais pas toujours le nez. C'est ce que je voulais dire.Voulez-vous que je vous accompagne dans votre enquête? Ou dans une promenade? Si je les entend encore jacasser je vais finir par m'énerver et les taper à coup de parapluie. Et votre cellule n'est pas des plus confortables."

Oui, Selina changeait de sujet. Honteuse? Non mais cela lui permettait de poser ses yeux sur la route qui partait du minuscule jardin plutôt que de regarder la bouche du Shérif.

_________________

La nature est tout ce qu’on voit, Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.  Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit, Tout ce que l’on sent en soi-même. —
Georges Sand
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Lun 5 Déc - 17:42

Je souris à sa requête, un sourire qui atteint mon regard et me penche à nouveau pour y accéder mais elle semble s’effrayer soudain, recule, timide, et je n’insiste pas, ne souhaitant vraiment pas la braquer. J’ai un léger rire à sa remarque.

- Oui, il me semblait avoir remarqué, de fait je me montre plus prudent. Vous avez une sacrée prise de nez, Selina lui dis-je pour plaisanter, en espérant toutefois ne pas la froisser. Mais mon regard sur elle dément toute envie d’être moqueur.

Sa proposition pour l’enquête me laisse cependant un peu indécis. Je ne pense pas et ce pour son bien qu’elle doivent trop s’impliquer dans cette histoire même si elle l’est déjà bien malgré elle mais ça nul n’est sensé le savoir mis à part elle, et moi. Avant de comprendre qu’il ne s’agit sans doute là que d’une façon détournée de me proposer de nous éloigner de l’hôtel. Elle semble avoir eu une journée assez difficile et j’ai bien envie d’y accéder, sauf que je m’inquiète une fois de plus.

- Vous êtes sûre que vous pouvez marcher ? Je ne voudrai pas que vous forciez trop votre genou par ma faute. Peut-être préfèreriez-vous que je vous porte jusqu’à votre chambre ? Je pense que votre hôtesse pourra tout à fait comprendre que hum, vous souhaitiez un peu vous reposer.

J’ajoute très vite.

- En tout bien tout honneur bien sûr. Au fait avez-vous vu un médecin ?


J’affiche alors une expression désolée, jouant avec mon chapeau que j’ai retiré.

- Je ne veux pas non plus vous ennuyer avec ça. Si vous ne souhaitez pas m’en parler je comprendrais.

C’est que la demoiselle semble très fière et qu’avec ma perspicacité, j’ai cru comprendre qu’elle n’appréciait guère que l’on se mêle de trop de sa vie privée, comme elle me l’a fait comprendre tout à l’heure en me disant qu’elle ne souhaitait pas plus se mêler de la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 202
Date d'inscription : 23/10/2016
Né à : Dans les Highlands
Métier/Rôle : Journaliste
avatar

Selina Forbes
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Lun 5 Déc - 22:21

Une sacrée prise de nez? Selina se mordit la lèvre. Peut-être venait-elle enfin de comprendre les insultes à son égard qu'avait eu un Shérif plutôt imbibé. Jamais notre amie n'avait pensé lui avoir fait mal. Ou alors juste assez pour qu'il cesse de vouloir se moquer d'elle mais de là à lui faire éprouver une réelle douleur...Voilà pourquoi notre dame évitait toute relation sociale! Il fallait toujours que quelque chose cloche. D'ailleurs, notre jeune femme ne comprenait pas pourquoi le Shérif, si boudeur dans le passé, ne lui en voulait pas? Ses rancœurs alcoolisées partaient en même temps que l'éthanol? Arrêter de taper les gens aurait sûrement été une bonne résolution mais difficile de ne pas donner des coups quand ses propres paroles ne semblaient parfois aucunement écouté. Blueberry aurait-il accepté un simple non? Sans devenir un animal, comme il avait aimé le dire, il aurait pu être insistant.

Une ombre derrière le rideau lui signala qu'on venait de quitter un poste près de la fenêtre. S'entendit un léger marmonnement de mécontentement. Marie sans aucun doute qui devait quitter sa planque pour s'occuper d'un client quelconque. Le regard de Selina se durcit. Sa patience en était plus qu'à bout. Et il n'était pas dans son caractère de retenir sa colère aussi longtemps. Toutefois, elle ne pu s'empêcher de sourire à Blueberry lorsqu'il s'inquiéta encore de son état de santé. S'était-il rendu compte qu'elle lui mentait en affirmant que ça allait? Après tout, et peut-être que cela jouait sur sa mauvaise humeur, la blessure avait doublée de volume et lui faisait bien plus mal qu'elle ne l'affirmait.

"Me porter? Mais je sais encore marcher Blueberry. Sauf si vous voulez faire jaser mon hôtesse mais je pense que votre baiser à suffit à nourrir ses envies de romances. Nous irons discuter dans ma chambre. Ce serait une véritable bonne action que de laisser son esprit s'emballer, elle doit terriblement s'ennuyer."

Selina revint lui prendre le bras non sans avoir songé encore un instant de l'embrasser à nouveau. Mais fautes d'excuses et sa timidité, trait qu'elle ne se serait jamais deviné, l'obligèrent à rester sage. Après tout, Blueberry ne l'avait-il pas embrassé seulement pour faire parler les commères?

"Hier soir vous refusiez de me rejoindre dans mes draps et maintenant vous voulez monter dans ma chambre. Vous êtes un homme inconstant, Blueberry Jones."

Simple taquinerie mais Selina se rendit compte qu'elle était peut être trop osée pour son caractère. Et bien, cette journée serait à marquer d'une croix blanche. Elle s'empressa alors :

"Le médecin est passé, effectivement. Mais je pense que l'état de mon genou l'ennuyait moins que mon comportement. J'en viens à me dire que je n'aurais pas du vous pincer le nez et accepter de réaliser vos désirs. Peut-être aurais-je moins été agacée de m'entendre faire la morale."

Oui, la journaliste savait qu'il y'avait une raison plus grave à cacher mais son mauvais caractère ne se calmerait sans doute jamais.

_________________

La nature est tout ce qu’on voit, Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.  Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit, Tout ce que l’on sent en soi-même. —
Georges Sand
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Jeu 8 Déc - 8:35

Le contraire m’aurait étonné. La demoiselle se rebelle une fois de plus, avec la fierté d’un paon qui assure pouvoir voler. Alors je ne vais pas insister, vu que soudain sa mauvaise humeur refait surface et lui laisser conserver sa dignité, même je me doute qu’elle doit souffrir. Elle accepte au moins d’aller dans sa chambre discuter plutôt que de poursuivre dans son idée d’aller marcher et j’en suis soulagé en partie du moins.

Je l’aide donc à gravir les escaliers pour aller à sa chambre, me laissant à nouveau surprendre par sa remarque. Je ne sais trop comment le prendre. Aurait-elle aimé que je profite de la situation la veille ?  Je lui lance un regard de biais, cherchant son regard et y trouvant un éclair d’amusement. D’accord c’est une simple plaisanterie, et je lui accorde une ombre de sourire, un peu crispé cependant. Alors j’approuve sa remarque parce qu’elle est vraie :


- Sans doute Selina, je ne suis pas le genre d’homme sur lequel on peut compter, ou plus exactement comme on a sans doute du vous le murmurer, je ne suis pas un bon parti. Je manque trop de ces bonnes manières nécessaires pour gagner le respect de ces dames.


Et mon embarras, une fois parvenus dans sa chambre, ne fait que se renforcer après son aveu. Je crois qu’il est temps de régler certaines choses. Je referme la porte et me tourne vers elle, la dévisageant avec un mélange de surprise et de contrariété .

- Je vous dois des excuses au sujet de mon comportement de la veille. J’avais trop bu, et je n’aurai pas dû ….tenter de vous embrasser. Et…. Selina, jamais vous ne serez tenue de réaliser le désir des autres, si ce n’est pas ce que vous souhaitez, encore moins si c’est juste pour éviter que les gens ne vous en fasse le reproche ensuite. Je n’avais pas le droit de vous imposer ça, surtout vu mon état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 202
Date d'inscription : 23/10/2016
Né à : Dans les Highlands
Métier/Rôle : Journaliste
avatar

Selina Forbes
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Jeu 8 Déc - 15:31

De l'orgueil? Pour une fois, notre dame avait laissé celui-ci de côté. Ce n'était point par vanité que Selina avait refusé de se faire porter par ce cher Blueberry.  Oh, les commérages ne lui faisaient rien. Marie avait déjà assez de quoi bavasser pendant des jours. Mais n'aurait-elle pas abusé de la situation? Le Shérif ne cessait de s'inquiéter pour elle et de lui rendre service. Et jamais notre scientifique n'aurait voulu le prendre pour un imbécile voire un vulgaire domestique prêt à la servir. Même si elle connaissait des demoiselles qui auraient été moins scrupuleuses.

"J'ai plus de respect pour vous que pour l'ensemble des hommes si biens maniérés de la haute société, Blueberry. Si ces messieurs vous avaient un tant soit peu ressemblé, j'aurais déjà été mariée."

La petite grimace que Selina esquissa ne fut pas due à la douleur de son genou. Voilà qu'elle s'exprimait encore mal et que le barbu allait encore s'offusquer.

"Vous ne vous ennuyez pas avec toute cette courtoisie hypocrite qui ne cherche qu'à cacher notre nature profonde et à faire plaisir aux bons pensants. C'est ce que j'entendais par là. Puis je ne peux vous reprocher vos manières, je crois moi même être plutôt...particulière..."

Être une insupportable petite bonne femme...Mais Selina avait préféré changer ses paroles de risque de faire comprendre que pareille insulte l'avait profondément agacé. D'autant que Jones était saoul lorsqu'il les avait prononcés. Un doux sourire s'afficha sur le visage de notre jeune femme tandis qu'il s'excusait pour la veille. Oh, elle ne lui en voulait pas. Il avait su se faire pardonner en l'aidant et en la réconfortant. Elle posa une main qu'elle voulu rassurante sur le bras du Shérif.

"Je n'ai pas été plus honnête. Mes pensées n'étaient pas innocentes quand je vous ai proposé de partager le lit. J'avais envie de me sentir en sécurité dans les bras d'un homme et que quelques caresses puissent me faire oublier l'impression de dégoût que j'avais de mon être suite à...et bien Henry. Vos pulsions étaient régies par la violence, les miennes par la peur. Nous confirmons ma stupide théorie sur les singes."

Son sourire et son regard s'illuminèrent.

"Je plaisante. Vous voulez boire quelque chose? Je dois avoir une bouteille de whisky venue d'Ecosse. Je devais l'offrir à mon employeur mais je pense qu'il possède sa propre réserve. Je peux peut-être faire monter du café. Avez-vous faim?"

_________________

La nature est tout ce qu’on voit, Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.  Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit, Tout ce que l’on sent en soi-même. —
Georges Sand
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Jeu 8 Déc - 23:04

Elle a un don pour me surprendre, assurément. Et je ne peux m’empêcher de répéter bêtement :

- Du respect pour moi ?

Et ce qu’elle ajoute me laisse cette fois complètement stupéfait.

- Moi qui croyais que…que j’étais trop un bouseux pour … et bien pour vous plaire un tant soit peu. Ou trop du sud ou …trop de tout en fait.


J’en affiche presque un air amusé à présent. Qu’est-ce qui l’a fait changer d’avis sur moi ? Cette question m’intrigue. Je finis par sourire franchement.

- En effet, je n’aime pas l’hypocrisie, très peu pour moi, et je sais que je dérange souvent en étant trop …. Franc. Ce n’est pas votre genre non plus à ce que j’ai remarqué, l'hypocrisie.

Mon sourire s’élargi, nettement amusé désormais, et j’ajoute pour la rassurer, la sachant très susceptible.

- Mais je préfère la franchise, je vous rassure. Et finalement je préfère la particularité….

Mon regard la caresse à présent, et plus elle me parle et plus je me dis que cette fois je n’aurai plus l’alcool comme prétexte, ou comme excuse. Je la dévisage sans plus sourire désormais.

- Vous me déroutez Selina, lui dis-je dans un murmure. Je pensais que j’étais le dernier homme que vous auriez voulu voir dans votre lit. Vous par contre, ne croyez pas que j’ai eu envie de vous embrasser seulement parce que j’étais ivre. On va dire que l’alcool désinhibe le comportement et qu’il m’a peut-être permis de faire ce que je ne me serais jamais permis de faire dans d’autres circonstances. Seulement quand vous me l’avez demandé hier, je n’était plus sous son emprise et j’y aurai cédé si je ne m’étais pas inquiété du traumatisme que vous aviez subi. Je ne suis pas homme à profiter de la fragilité d’une femme.

Je lui souris, regard plongeant dans le sien :

- Alors je réfute toujours votre théorie, mademoiselle Forbes. Et pour la peine je vais éviter le Whisky, sinon on pourrait encore lui mettre sur le dos, les gestes que je pourrais avoir à votre encontre. La prochaine fois que je vous embrasserai Selina, ce n’est pas parce que j’aurai trop bu, ce ne sera pas juste un prétexte, mais parce que j’en aurai eu envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 202
Date d'inscription : 23/10/2016
Né à : Dans les Highlands
Métier/Rôle : Journaliste
avatar

Selina Forbes
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Ven 9 Déc - 8:33

Sûrement son agacement et sa mauvaise humeur auraient montrés le bout de leur nez si Selina n'avait pas déjà décidé d'abattre son courroux sur Marie et ses amies. Ne lui avait-elle pas déjà affirmé qu'en aucun cas son manque de fortune ne l'intéressait aucunement? Et voilà que ce cher Blueberry recommençait à croire que notre journaliste était des plus futiles. Paraissait-elle si superficielle? Ou le Shérif avait déjà rencontré des dames de sa condition des plus ridicules? Selina en connaissait un bon nombre qui n'auraient jamais mis un seul pied dans l'Ouest Sauvage. Leurs voix plaintives auraient retenti toute la journée autant que leurs rires moqueurs. Il était désagréable pour notre écossaise d'être, semble t'il, associée à pareilles idiotes. Blueberry l'a prenait-il vraiment pour une  créature aussi grotesque ou était-il simplement borné? Question idiote. Il n'avait eu de cesse de lui montrer qu'il était aussi têtu qu'elle. Du moins notre jeune femme espérait qu'il en était bel et bien ainsi.

Son sourire revint vite. Effectivement, jamais notre amie n'avait apprécié l'hypocrisie. Et son caractère un brin trop franc lui avait valu bien des histoires. Incroyable pour une demoiselle dont la susceptibilité était des plus grandes. Ses zygomatiques s'étirèrent encore. Il y'avaient d'autres hommes avec qui Selina n'aurait aucunement partagé ne serait-ce qu'un baiser. Son esprit en faisait rapidement le tour et Blueberry n'en faisait pas partie. Toutefois, sa bonne humeur renaissante fut aussi du à l'idée qu'elle pouvait plaire. Elle et son fichu caractère et non seulement sa fortune ou ses titres. Selina vint alors déposer un autre baiser, chaste sur les lèvres du barbu.

"Et si je vous embrasses? Sans prétexte si ce n'est que je ne vois aucunement en vous un boueux sans une once d'esprit mais un Shérif avec un caractère aussi affirmé que le mien?"

Elle allait s'approcher de nouveau pour mettre à exécution ses paroles mais on frappa à la porte. Après une petite moue amusée, Selina vint entrouvrir le battant pour découvrir sans surprise l'aubergiste souriante et déjà toute apprêtée pour sortir.

"Je ne voulais pas vous déranger dans votre repos Mademoiselle Forbes mais nous partons déjeuner chez mon fils pour son anniversaire. Vous voulez vous joindre à nous? Si votre ami est encore là, il peut se joindre à nous." son regard tentait de voir par l'infime ouverture que laissait une Selina fatiguée de cette curiosité mal placée.

"Je pense éviter toute marche pendant au moins une journée. Ou le temps d'avoir mes béquilles mais je vous remercie de votre invitation, Marie."

"Je comprend. Une dernière chose...Le petit veut savoir s'il peut emmener votre singe avec lui. Il l'aime beaucoup vous voyez et il aimerait le montrer à ses cousins."

"Il peut. Pareille bête n'est pas faite pour rester enfermer chaque jour entre quatre murs.Techniquement, il devrait vivre dans la jungle indienne mais des années de captivité l'on rendu dépendant sur biens des points."

"Merci, Mademoiselle. Je vous souhaite donc une bonne journée. Je passerais vous voir en rentrant." et après un dernier coup d'oeil intrusif et un petit sourire, Marie finie par s'en aller. Selina la salua avant de refermer la porte de sa chambre et se tourner vers Blueberry.

"Je pense que personne ne pourra nous faire du café. Du moins pas ici."

_________________

La nature est tout ce qu’on voit, Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.  Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit, Tout ce que l’on sent en soi-même. —
Georges Sand
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Dim 11 Déc - 9:10

Cette fois, on ne peut pas dire que ce baiser est juste pour la galerie. Même si je ne sais pas trop encore comment le prendre. Avec Selina, rien n’est vraiment simple et je sais qu’à chaque mot que je dis ou geste que je pourrai avoir, je risque de déclencher des réparties plus ou moins vives. Quoique là, il semble que nous soyons d’accords au moins sur quelques points.

Mais c’est le moment que choisit sa logeuse pour faire sa réapparition. Vient-elle vérifier que je n’ai pas profité de la situation ? Dans d’autres villes, je sais que l’étiquette ne nous autoriserait jamais à demeurer seuls en tête à tête dans une pièce, si nous n’avions pas été au moins fiancé. Mais ici on est à Coloma, dans l’ouest sauvage, et la bonne femme finit par se retirer, me laissant toujours debout planté au milieu de cette chambre et plutôt indécis sur ce qu’il faudrait que je fasse ensuite, profiter d’elle, poursuivre ce que nous avions commencé, ou rester sage.

De toute façon à la base j’étais venu pour lui parler d’Henry, et à présent que je nous sais seuls, je lance le sujet, non sans avoir répondu au sujet du café :


- Ce n’est pas grave, nous pourrons toujours en boire un ensemble un autre jour, quand votre genou ira mieux. Selina ? Il faut quand même que je vous parle d’Henry, histoire de compléter mon enquête et mon rapport. Lui connaissiez vous des ennemis ? Enfin c’est surtout pour déterminer s’il était le genre à s’en faire assez pour , vous savez quoi. C’est une formalité au fond. Une fois que je retournerai au bureau, cette affaire sera classée rapidement.

Mes paroles sont prudentes, tandis que je la dévisage, ennuyé de devoir lui poser cette question et de réveiller des souvenirs qu’elle préfèrerait sans doute oublier rapidement. Mais une fois qu’elle m’aura répondu, nous n’aurons plus jamais besoin d’aborder le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 202
Date d'inscription : 23/10/2016
Né à : Dans les Highlands
Métier/Rôle : Journaliste
avatar

Selina Forbes
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Dim 11 Déc - 18:32

Adossée à la porte afin d'alléger la pression de son corps sur son genou, Selina ne savait réellement que faire. D'où sa remarque sur le café même si une petite tasse n'aurait pas été de refus. Et sûrement serait-elle descendu en faire si on lui avait apprit à se débrouiller seule. et non à se faire servir constamment. Oui, son esprit s'égarait pour ne pas avoir à s'ennuyer avec la gêne qui venait la chagriner. Il était évident que ce cher Blueberry n'allait pas donner suite à sa remarque, celle avant que Marie n'intervienne, et notre jeune femme se sentait à présent ennuyée d'avoir pu prononcer pareilles paroles à un homme qui n'avait fait que se montrer sympathique avec elle. Elle devait avoir mal interprétée ses propos et s'était stupidement laissée emporter. Comme souvent...

Le Shérif passa rapidement à autre chose...Oui, il était logique qu'il en vienne à lui reparler d'Henry. Il était venu pour faire concorder leur histoire après tout. Son visage se ferma, abandonnant tout sourire amicale. Notre dame avait passé la matinée à tenter de ne plus penser à cette ignoble aventure. Mais elle savait qu'elle ne pourrait pas encore la considérer comme faisant totalement partie du passé. Du moins pas avant un petit moment. Avec un peu de chance, on ne parlerait peut-être que très peu de son ancien collègue. Et une idée lui fit étrange...Devrait-elle écrire un article sur sa disparition?

"Je ne le rencontrais qu'au journal donc je ne sais que peu de chose sur sa personne. C'était un homme des plus agaçants, il passait sa journée à jouer à ce jeu idiot qu'est le bilboquet. Dernièrement, il m'incendiait d'avoir animé le bureau puisque le patron lui reprochait d'être un fainéant. Leur relation devenait tendue mais de là à voir Monsieur Parker comme un ennemi...Je ne voudrais pas lui causer de souci."

Son regard se fit songeur.

"Henry m'a parlé d'un certain Jonas. Un ami qui lui aurait conseillé de...de prendre des mesures radicales pour me faire taire. Il pourra sans doute vous informer. "

_________________

La nature est tout ce qu’on voit, Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.  Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit, Tout ce que l’on sent en soi-même. —
Georges Sand
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Mar 13 Déc - 9:15

Je vois son visage s’assombrir dès que je lui pose la question au sujet d’Henry, et malgré tout je garde un visage imperturbable, même si au fond, je suis désolé de devoir l’ennuyer avec ça et de réveiller des souvenirs qu’elle préfèrerait sans doute oublier très vite. Mais plus vite j’en aurai fini avec ça, plus vite elle pourra se remettre.

L’ambiance dans la pièce change sensiblement tandis qu’elle évoque les relations d’Henry, ses potentiels ennemis et j’avoue que sa toute dernière révélation brise mon masque impassible :


- Une minute…vous dites qu’il avait vu quelqu’un qui lui avait conseillé de se débarrasser de vous ? Mais quelle ordure !  Je m’excuse aussitôt pour mon écart de langage. Désolé…. Mais dans ce cas, cela aurait pu modifié la vision du marshall sur cette affaire.

Je soupire, avec un air ennuyé avant de la dévisager, regard inquiet :

- Sauf que ce serait prendre un risque que je n’ai pas envie de vous faire courir. On s’en tient quand même à ce que nous avions dit ? Ce serait plus sûr pour vous-même si cette histoire pourrait vous dédouaner de votre geste. Je n’ai juste aucune garantie qu’on en tienne compte, et encore faudrait-il que je retrouve ce Jonas.

Le principal pour moi c’est qu’elle se sorte indemne de cette histoire, elle a déjà assez subit de souffrances physiques et morales à mon goût sans en rajouter. Sauf que je la laisse décider de ce qu’elle préfère, après tout son sort lui appartient. Moi je ne suis qu’un instrument de justice, et la justice dans cette affaire a déjà fait la moitié du travail en renvoyant ce salopard en enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 202
Date d'inscription : 23/10/2016
Né à : Dans les Highlands
Métier/Rôle : Journaliste
avatar

Selina Forbes
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Mar 13 Déc - 11:23

Son regard recommençait à parcourir la pièce comme toujours lorsque Selina était mal à l'aise. Ne venait-elle pas de mettre possiblement dans l'embarras un patron avec qui les relations s'amélioraient de jours en jours? Non, personne ne serait assez stupide pour accuser cette ivrogne de pareil crime. Il passait ses soirées au saloon et, de ce qu'avait entendu notre jeune dame, finissait souvent par s'y endormir sans jamais créer une seule histoire. Mais un autre point la chagrinait. Ce n'était pas Jonas le prénom qu'avait prononcé Henry. Et notre journaliste tentait avec peine de passer au dessus des sensations désagréables que les souvenirs de la veille lui prodiguait pour retrouver les paroles de son ancien collègue. Inutile d'accuser quelqu'un qui ne lui avait rien fait. D'autant qu'il lui semblait qu'un Jonas de la ville et peut-être le seul était simplement le vétérinaire. Un homme que notre dame avait trouvé respectable.

"Ce n'est pas le bon prénom. J'essaie de me souvenir."

Ses sourcils s'étaient froncés tandis que ses doigts se tordaient en tous sens, devenant rouge sous la friction et la douleur que notre jeune femme s'infligeait sans s'en rendre compte.

"Je sais ce qui va te calmer. Joshua dit que ça marche toujours sur les connasses dans ton genre. Voilà!Je crois que c'est du mot pour mot, Monsieur Jones. Et je ne pense pas qu'Henry parlait de se débarrasser de moi mais de....enfin vous comprenez."

Selina fini par se décaler de la porte, boitillant pour venir s’asseoir sur la chaise la plus proche. Ce qu'elle  devait avoir l'air grotesque. Entre ses états d'âme qu'elle n'arrivait pas à cacher et son handicap. L’Écossaise reposa enfin son regard sur le Shérif, lui offrant un sourire qui sonnait faux.

"Je crois qu'à l'heure qu'il est, toute la ville sait que nous étions ensemble hier soir. Il serait idiot de changer notre version des faits. D'autant que je me moque de se qu'ils disent de moi. Et de ce que disait Marie et ses amies, je devrais être fière d'avoir pu être dans les bras d'aussi bel homme. Je crois que vous faites de l'effet à ces dames, Blueberry. Puis ils auront tôt fait d'oublier notre supposée histoire."

_________________

La nature est tout ce qu’on voit, Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.  Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit, Tout ce que l’on sent en soi-même. —
Georges Sand
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Mar 13 Déc - 22:06

Quand je la vois se tortiller les doigts, je m’apprête à mettre fin à cette torture que je lui ai imposée bien malgré moi. Je n’aurai pas dû lui demander ça, j’aurai dû laisser tomber et faire comme on avait dit. Au lieu de quoi je la vois s’inquiéter et quand elle me répète mot pour mot ce que ce Joshua donc a dit à ce connard d’Henry, je fronce les sourcils, affiche un rictus méprisant, une fois la surprise passée, d’entendre ces mots dans la bouche de Selina. Le monsieur Jones me surprend aussi, mais je me remets très vite pour lui répondre et abréger ses souffrances.

- J’ai très bien compris.

Je la regarde ensuite aller s’asseoir de cette démarche qui montre à quel point elle a encore mal, et baisse mes yeux sur mon chapeau que je tiens entre mes mains. Je devrai la laisser se reposer plutôt que l’embêter avec mes questions.

Quand elle m’apprend ce que ses amies ont dit de moi, de nous en fait, je me sens très emprunté. Je n’ai vraiment pas l’habitude des compliments, enfin pas de la part de « dames » trop bavardes et de l’entendre de la bouche de Selina me fait encore plus drôle. M’entendre dire que je fais de l’effet à ces dindes, ne m’aide pas à me mettre plus à l’aise. Je manipule mon chapeau avant de secouer la tête et de gronder d’un air bougon.


- Ces femmes sont idiotes et parfois se comportent comme des….

Je ne termine pas ma phrase. Je fais une nouvelle grimace et je m’excuse auprès de Selina.


- Je suis navré que vous ayez eu à subir leurs commentaires et….en fait je suis désolé de vous avoir posé ces questions, de vous imposé tout ça. Vous avez raison Selina, ne changeons rien à ce que l’on a dit, elles finiront par se lasser de…. De cette histoire et ne vous ennuieront plus avec ça, du moins je l’espère.


Sauf que je ne sais plus trop comment faire à présent. Vaut-il mieux pour elle qu’on s’en tienne à ça ? Je ne sais pas ce qu’elle pense vraiment de tout ça et, ou peut-être devrais-je faire en sorte de couper court aux commérages. Mais dans ce cas, c’est soit on prolonge ce mensonge, soit on les laisse croire que ce n’était que l’aventure d’une nuit.  Alors je lui demande avec un air inquiet, plongeant mes yeux dans les siens à la recherche de réponse.

- Et si elles vous ennuient encore, que leur direz-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 202
Date d'inscription : 23/10/2016
Né à : Dans les Highlands
Métier/Rôle : Journaliste
avatar

Selina Forbes
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Mer 14 Déc - 22:15

Oh, ce cher Blueberry pouvait parfaitement dire des vulgarités. Notre dame, même si elle tentait en générale de maîtriser son langage puisqu'on l'avait éduqué ainsi, ne s'offusquait guère pour si peu. D'autant qu'il aurait été malhonnête de sa part d'affirmer qu'elle n'en disait jamais. Ces mots s'échappaient de ses lèvres dès que sa colère ou son agacement étaient assez intenses. Elle n'avait pas eu des pensées des plus clémentes et polies lorsque les commères n'avaient eu de cesse de jacasser. Et sûrement n'en aurait-elle pas des plus correctes avant un petit moment. Les excuses du Shérif ainsi que sa phrase non terminée lui décrochèrent alors un nouveau sourire, chassant les souvenirs désagréables liés à Henry. Oh, notre Écossaise n'avait pas fini de repenser à ce moment ignoble mais pour l'heure, son esprit avait décidé de passer à autre chose afin de s'apaiser. Un peu...

"Je ne leur dirais rien, je sais parfois me taire. Et d'expérience, je n'ignore aucunement que quoi que vous puissiez dire, les gens ne veulent entendre que ce qu'ils souhaitent. Et tant pis si leur imagination est fertile. Je souhaite juste qu'on vous laisses tranquille, Blueberry et je ferais en sorte que personne ne se fasse une mauvaise opinion de votre personne. Cette histoire vous a déjà assez ennuyé. Et je n'ai pas envie que l'on vous donne mauvaise réputation dès qu'on vous verra avec une jolie fille au saloon car ils se seront imaginés que notre supposée relation allait au-delà d'une histoire d'une nuit."

La remarque n'était pas un reproche, toutefois une petite angoisse monta chez notre demoiselle qui à présent n'avait plus envie de voir le Shérif s'agacer de sa personne.

"Ce n'est point un reproche. Ces dames sont pour la plupart plus respectables que certaines soit disant bonnes mères de famille. Et je n'ai en aucun cas à vous jugez. Je ne m'immisce jamais dans la vie d'autrui...Oh puis merde."

Son sourire avait disparu, laissant place à une mine un brin paniquée et gênée.

"Veuillez pardonner ma maladresse, Blueberry. Malgré de nombreuses recherches, aucun livres n'a réussi à m'apprendre à parler correctement à mes compères."

_________________

La nature est tout ce qu’on voit, Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.  Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit, Tout ce que l’on sent en soi-même. —
Georges Sand
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Ven 16 Déc - 22:24

Je la dévisage toujours tandis qu’elle me répond qu’elle ne leur dira rien. Pourtant je vois bien à quel point tout ça l’ennuie. C’est alors qu’elle me dit qu’elle ne veut pas qu’ils, enfin qu’elles m’ennuient moi. Alors je secoue la tête et lui souris en prenant un ton rassurant :

- Vous avez déjà assez à vous préoccuper de Vous Selina.

Ce disant je me suis rapproché d’elle, pour tirer une chaise et m’assoir face à elle.

- Je vous assure que je me contrefous de ce qu’on peut bien raconter sur moi. J’ai les épaules larges. Et de la même manière, leur opinion ne m’importe nullement. La vôtre par contre si, je n’ai pas envie qu’on vous ennuie encore, car je vois combien cela vous contrarie. Pour ma part, je fais ce que je veux de ma vie et que ce soit au saloon et ici je ne laisserai jamais personne me dicter ma conduite. Pour vous, j’aimerai vous dire de faire pareil, de ne pas écouter ces pimbêches, mais je sais que pour une femme c’est beaucoup moins simple. Vous ne pouvez pas agir sans qu’on vous juge, c’est très regrettable ma foi.

Je m’interrompt un instant, pour me perdre dans mes propres réflexions, avant de lui proposer, une main appuyée sur mon genou et l’autre tenant encore mon chapeau. J’hésite encore puis me lance.

- Selina, il reste toujours une autre possibilité… nous pourrions continuer à nous voir et nous amuser à leur laisser croire ce qu’ils veulent. Mais si vous le souhaitez seulement. Vous savez, je ne suis pas du genre à m’imposer, à vrai dire et vous l’avez déjà remarqué je suis plutôt quelqu’un de peu social. Seulement j’ai bien envie d’ennuyer un peu ces gens si bien pensant qui vous font des misères. Qu’est-ce que vous en pensez ?

Mon regard scrute le sien, avec un mélange de défi amusé, et d’interrogation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 202
Date d'inscription : 23/10/2016
Né à : Dans les Highlands
Métier/Rôle : Journaliste
avatar

Selina Forbes
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Sam 17 Déc - 22:28

Selina ne savait qu'en penser...Une part d'elle même s'agaçait qu'on puisse croire que les ragots l'incommodaient. Ce n'était pas sa réputation qu'on lui faisait dont il fallait se soucier. N'était-elle pas là seulement pour un temps bien compté? On l'oublierait rapidement, elle ne marquait guère les esprits. Le Shérif serait sûrement habitant de Coloma encore des années durant et quoi qu'il puisse en dire, donner une bonne image auprès de ceux dont il devait se faire respecter aurait ses avantages. Alors que notre demoiselle savait que jamais on n'aurait eu pour elle une once de déférence à son égard. Toutefois, que Blueberry puisse se soucier un brin d'elle la surprenait. Et lui faisait étonnement plaisir même si l’Écossaise se serait évidemment gardé de le dire.

"Ce n'est pas ce qu'on dit de moi qui m'irrite mais le procédé! Je ne comprends aucunement pourquoi certains ont ce besoin de parler d'autrui et des créer des histoires. Et ne vous souciez pas de ce qu'on peut dire de moi. J'ai toujours été particulière. Alors je n'ai jamais manqué de faire parler de moi sur bien des points. On fini par se faire aux quolibets les plus grotesques ou mesquins. Et je ne suis sensée être ici que pour six mois environ, ils m'oublieront aussitôt partie."

La proposition de Blueberry lui décrocha un sourire amusée. L'idée n'était pas déplaisante mais assez angoissante. Jamais notre journaliste n'avait fait en sorte de se moquer de ceux qui se moquaient d'elle. Elle fuyait ou ignorait ces imbéciles pour continuer d'avoir un tant soit peu de tranquillité. Mais changer ses habitudes pourrait être fort divertissant. Et comme la demoiselle l'avait déjà dit, elle ne devait pas rester dans cette petite ville.

"L'idée me plaît. Même si l'idée de vous évitez ne m'ai jamais effleuré l'esprit. Vous avez un aussi mauvais caractère que le mien Blueberry mais vous n'en restez pas moins appréciable et de compagnie agréable. Je veux juste que vous ne vous vous sentiez pas honteux d'être en compagnie d'une jeune femme aussi peu conventionnelle."

_________________

La nature est tout ce qu’on voit, Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.  Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit, Tout ce que l’on sent en soi-même. —
Georges Sand
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   Dim 18 Déc - 11:37

Je comprends sa façon de penser même si ça me surprend un peu. Je la voyais plus réaliste, posant son regard brun sur le monde qui l’entoure sans pitié, et là elle semble surprise du comportement des gens, de ce qui est en fait leur nature, la nature humaine. Enfin heureusement pour nous, tous ne se calquent pas dans le même moule.

- Les ragots sont souvent l’occupation préférée de bien des gens….


Mais je relève un regard surpris à son annonce.

- Six mois ? Je croyais que vous étiez venue vous installer définitivement ici.

La nouvelle me laisse un peu décontenancé. Je ne m’y attendais pas. Ok, après tout moi-même ne suis pas certain de rester ici, ce sera le temps de retrouver le dernier de la liste. Et après je serai obligé de repartir.

- C’est vrai que les gens oublient vite.

Tout dépend de quoi on parle. Parce que pour ma part, il y a des choses que je n’oublierai jamais. Et c’est ce pourquoi je voyage à travers le pays depuis la fin de la guerre. Mais Selina me ramène à notre conversation en acceptant ma proposition. J’affiche une ombre de sourire à sa remarque sur mon caractère tandis que mon regard plonge dans le sien.

- Jamais vous ne me ferez honte Selina. Je risque alors tout autant de vous indisposer. Et pour vous dire, j’aime ce qui est peu conventionnel.

Et pour le lui prouver, je me penche pour embrasser ses lèvres dans un doux baiser que je rompts quelque peu à regret pour me redresser non sans lui adresser un clin d’œil.

- Je crois que je devrais vous laisser vous reposer à présent. N’hésitez pas à me venir me voir si vous avez un souci, Selina.

Je remets mon chapeau sur ma tête, et je tourne les talons sans autre formule de politesse. Elle sait où me trouver et elle sait que désormais, nous serons amenés à nous revoir plus souvent, par la force des choses, et histoire de faire jazzer un peu cette ville, ce qui pourrait devenir amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La nuit dans tous ses excès [Selina]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit dans tous ses excès [Selina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le manga dans tous ses états à Bayeux
» (H) JACK O'CONNELL ⊱ elle cherche tes yeux dans tous les regards qu'elle croise.
» Une nuit dans le blizzard. Cauchemard ou début d'un rêve ? [Médée]
» La nuit au cimetière [Terminé]
» Wrestlemania II : CARTE DU SHOW !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild West :: À L'Ombre Des Potences :: Tombstone :: Archives des rps-
Sauter vers: