Partagez | 
 

 [Libre] Les risques du métier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: [Libre] Les risques du métier    Mar 1 Nov - 19:41

J’ai attaché mon cheval pas très loin de l’épicerie. Il faut que je me renseigne où je peux dormir cette nuit sans être obligé de camper à la belle étoile, et surtout si y’a des termes dans le coin. Je suis crasseux de la boue récoltée un peu plus tôt sur le chemin et qui à présent, sèche et se craquelle sur mes vêtements et mon visage.

Mon passage attire plusieurs regards et je ne sais pas si c’est parce que je suis sale, ou parce que je suis l’étranger qui débarque. J’ignore leur regard curieux, et entre dans l’épicerie, pour me renseigner et en même temps pour m’acheter du tabac.


- Bonjour, est-ce qu’il y a des termes dans le coin ? Une maison de bain ?
- Bonjour, non hélas monsieur, mais soyez assuré que notre ville en comptera bientôt avec tout ce monde venu à cause du chemin de fer.

L’homme se penche et ajoute sur le ton de la confidence.

- Par contre au palace, non seulement ils vous proposent un bain mais tout ce qui va avec, si vous voyez c’que j’veux dire.

Il me fait un clin d’œil et reprend aussi vite son sérieux quand une femme sort d’une pièce à l’arrière pour venir ajouter des marchandises sur les étals. J’attends qu’elle parte, sentant que l’homme ne souhaite pas parler devant elle.

- Le palace ? Qu’est-ce que c’est, un hôtel ?

- Ho non pas vraiment, c’est le bordel de la ville monsieur. Allez-y vous y serez traité comme un coq en pâte.

Mon visage reste impassible. Un bordel, je n’ai pas le temps pour ça, pas pour le moment. Je tente encore.

- Et un hôtel ?
- Oui oui vous en trouverez un à l’entrée de la ville, sur la grand-rue.

Je lui achète finalement mon tabac et m’en vais non sans l’avoir salué. En sortant je remarque une annonce, une annonce qui ne manque pas de retenir mon attention. La ville cherche un adjoint au shérif. Je me fige devant le panneau avec ses petites annonces, sourcils froncés… mon cerveau cogite à toute vitesse. C’est peut-être le meilleur moyen de parvenir à mon but, sans que cela ne pose problème. Shérif……

J’arrache l’annonce d’un geste sec et quitte l’épicerie en croisant la petite péronnelle de tout à l'heure que j'ignore superbement pour aller récupérer mon cheval et remonter la grand-rue afin d’aller voir l’hôtel en question. Quand j’aperçois le bureau du shérif juste là devant moi, je marque une nouvelle hésitation. Faudrait que je sois plus présentable. Je m’en approche tout de même, par curiosité, histoire de voir de quoi ça à l’air.

Mais je n’ai pas fait dix mètres que j’entends un coup de feu et un homme le visage dissimulé par un foulard qui surgit comme un diable, hors du bureau. D’autres coups de feu sont échangés. La rue se vide en un clin d’œil non sans entendre quelques hurlements féminins. Je retiens ma monture qui s'arrête et  repère un type à cheval qui attend, le visage dissimulé de même tenant les rênes d’un cheval selle vide à côté de lui, et l’autre qui le rejoint.

Je crains de comprendre ce qui se trame quand un troisième type surgit hors du bureau, la mine échevelée, du sang maculant sa chemise à hauteur de sa poitrine qu’il tient de sa main libre, et l’insigne qu’il porte sur son cœur, l’insigne qui ne trompe pas sur son rôle et sur ce qui vient de se passer.


- Arrêtez-les !! Arrêtez-les !!! hurle-t-il tandis que l’homme qui vient sans doute de lui tirer dessus, grimpe à cheval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2016
Métier/Rôle : Shérif adjoint
avatar

James Hawthorne
MessageSujet: Re: [Libre] Les risques du métier    Dim 11 Déc - 18:55

La journée est déjà bien entamée quand enfin je sors du bureau du shérif. Graham m'a envoyé chercher de quoi casser la graine... et je pense boire un coup, aussi. Faut bien fêter l'arrestation de Lloyd Fraser, non ?! C'est pas tous les jours que ce caïd et chef de bande se retrouve derrière les barreaux ! Une bonne chose que son cheval se soit pété la jambe pendant qu'on le poursuivait ! Comme quoi, parfois le Bon Dieu est du côté des gentils aussi. Et demain, on verra si on peut le juger ou non. Franchement, je l'espère, cette ordure pourrit la vie de trop de monde depuis trop longtemps. Quelques dollars en poche, je longe la rue jusqu'à arriver au saloon. Je pourrais acheter l'alcool à l'épicerie, mais ils n'ont rien qui convienne pour fêter quoi que ce soit. Au saloon, au moins, je suis sûr de trouver ce qu'il faut, même si ce sera plus cher. Graham me pardonnera mon petit détour, lui aussi est plutôt satisfait. Et puis, Lloyd est enfermé, il risque pas de s'envoler !

J'entre et je salue le barman,

« Salut Eddy ! Sors-moi la bouteille des grands jours ! ... Graham vient de coincer Lloyd Fraser ! Je paie la tournée ! » Dommage, j'aurais voulu célébrer ça avec plus de monde... A part Eddy et Mich, un octogénaire crasseux, il n'y a personne dans la salle... Je m'accoude au zinc et commence à relater la capture au barman captivé. Il faut dire qu'il aime les potins, celui-là. Puis ça lui fera des choses à raconter aux habitués ce soir, et une raison de boire un coup pour célébrer... Ça fait vivre le commerce. Je lui narre donc ce que j'ai vu, la poursuite, la jument, tout... et lui m'écoute sagement, notant les détails dans un coin de son cerveau pour mieux les ressortir plus tard. Bah, ce soir, je m'en vais revenir pour l'annoncer à tous ! Je m'imagine déjà la fête que ce sera ! Grandiose !

J'en suis à mon deuxième verre et à ma troisième explication quand des coups de feu retentissent à l'extérieur. Je me précipite dans la rue laissant là le verre et le barman. Bon sang mais qu'est-ce que c'est que ce bazar !? J'ai juste le temps de voir un type sortir de la prison, suivi par cet enfoiré de Lloyd, monter à cheval et disparaître au triple galop. J'appelle en courant vers le bureau du shérif, « Graham ! » Il finit par sortir mais a visiblement été blessé. Il hurle qu'on poursuive les fugitifs. « Appelez le doc ! » Je fonce vers mon cheval, une chance que je n'ai pas retiré mon ceinturon avant d'aller faire mes courses ! Pauvre shérif, il va avoir autre chose à penser qu'à becqueter ! Je détache mon hongre gris et monte en selle d'un bond, le cheval déjà en mouvement en direction du nuage de poussière qui s'éloigne rapidement. Il faut faire vite ! S'ils parviennent à rejoindre leur planque avant que je les rattrape, je serai clairement en sous nombre ! Déjà comme ça... Mais mieux vaut ne pas y penser, j'aviserai en chemin ! J'encourage mon cheval, « Allez fonce, bourrique ! Qu'est-ce que t'as bouffé ce matin ? Du foin avarié ?! »

Assez rapidement, je note que je ne suis pas seul pour cette traque... Tant mieux ! Ces trouillards de Coloma ont enfin décidé de bouger ! C'est grave quand même il aura fallu que Graham soit blessé pour ça ! Je me retourne et ... Mais qui c'est ce type ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: Re: [Libre] Les risques du métier    Mar 13 Déc - 23:29

J’hésite un instant en entendant le shérif en appeler à les poursuivre. Quand je vois un homme s’approcher pour s’occuper de lui, tandis qu’un autre s’est soudain élancé sur son cheval, je décide d’écouter mon instinct et je me mets en selle à mon tour avant de lancer ma monture au grand galop. Les trois hommes ont déjà pris pas mal de distance, mais si je parviens à suivre leurs traces, tout n’est pas encore perdu .

Mais dans un premier temps mon cheval rejoint celui de cet autre cavalier et je vois à son insigne qu’il fait partie de la maison. Sauf qu’apparemment il était absent quand la fusillade à commencer. Je ramène donc ma monture à sa hauteur et lui lance, donnant de la voix pour surpasser le tonnerre des sabots des chevaux :


- Vous avez vu dans quelle direction ils sont partis ? A nous deux, on a peut-être une chance de les coincer.

Bon là c’est signé, il sait désormais que je vais l’aider à retrouver ces sales types. Par contre, pas sûr qu’on les ramène en vie, du moins pour ma part. Je me détourne de lui pour reporter mon attention sur la piste poussiéreuse qui s’étend devant nous, jusqu’aux montagnes. S’ils les atteignent, ils seront en position de force, surtout que moi je n’connais pas du tout la région, même si je connais toutes les ruses de ces bandits.

Ce que je sais par contre, c’est qu’ils sont en fuite et une fusillade à leur actif sans savoir ce que le shérif pouvait leur reprocher de plus et donc plus rien à perdre.  Je sais aussi qu’ils ne pourront fuir constamment parce qu’à un moment les chevaux vont fatiguer. Ils seront forcés de s’arrêter, à moins d’atteindre une planque avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2016
Métier/Rôle : Shérif adjoint
avatar

James Hawthorne
MessageSujet: Re: [Libre] Les risques du métier    Mer 14 Déc - 19:51

Lancé au triple galop, mon cheval finit tout de même par être rattrapé par celui d'un étranger... J'éloigne un peu ma monture au cas où il s'agirait d'un des types de Llod qui se serait posté en embuscade pour me faire la peau quand je ne m'y attendais pas... Mais heureusement, ce n'est pas le cas. L'inconnu m'annonce qu'il veut m'aider, ce dont je suis reconnaissant... Et finalement, non, les gars de Coloma n'ont pas retrouvé de tripes, ce sont toujours des brebis apeurées par le loup. Si j'avais la respiration pour le faire, je soupirerais bien, mais là, je dois me concentrer sur la piste afin que mon canasson ne se pète pas une guibolle à son tour...

« Je sais où ils vont, il y a une ferme à quelques miles au nord ouest d'ici. Il faut qu'on les rattrape avant qu'ils ne soient arrivés. Sinon, l'accueil promet d'être chaleureux. » Il y avait toujours des employés sur l'exploitation, qui se joignaient aussi aux raids et cambriolages quand le besoin s'en faisait sentir. Pas envie de me trouver face à dix tireurs et nous en cible sur la route.

Lloyd et ses hommes continuent à nous devancer, et je n'ai guère d'espoir de les rattraper à la course. Nous galopons encore quelques minutes avant que je stoppe mon cheval le temps de  demander à mon compagnon de fortune,

« Vous tenez énormément à votre cheval ? »
Je connais un raccourci pour peut-être les devancer, si la chance est avec nous. Par contre, vu la déclivité et la caillasse, une chance sur deux que les bourrins n'y survivent pas. Par contre, on aura l'avantage d'avoir le soleil dans le dos au lieu de dans les yeux. A voir s'il veut me suivre ou bien continuer la poursuite. Sa bête est peut-être meilleure que la mienne... On pourrait les prendre en tenaille. Quoi qu'il en soit, l'important est de les empêcher d'atteindre la ferme. « Je connais un raccourci, mais le terrain est très mauvais. Au fait, je m'appelle James. » Ce sera plus pratique s'il connait mon nom s'il doit appeler à l'aider... Ou planter une croix avec mon nom dessus, bien que j'espère ne pas devoir en arriver là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Justicier/Shérif
avatar

Blueberry Jones
MessageSujet: Re: [Libre] Les risques du métier    Mar 20 Déc - 20:12

Je suis surpris et je fronce les sourcils :

- Vous savez où ils crèchent ?

C’est que je viens d’arriver, je ne connais pas encore l’histoire de cette ville, mais ça ne peut dire qu’une chose, c’est que ces types sont connus. En tout cas celui que le shérif avait arrêté, voir les deux autres aussi et si j’en crois ce que me dit ce gars, il y en a d’autres qui attendent dans cette ferme à quelques miles d’ici. On est deux contre… et bien je ne le sais pas.

- Ils sont combien là-bas ?


Quant à ma monture, je viens de l’acquérir mais une monture c’est comme tout, ça se remplace. Sauf que j’ai quand même un souci avec ça, parce que tout le monde sait qu’un type dans l’ouest sauvage sans son cheval, il ne vaut plus rien. De toute façon il n’y a plus à tergiverser, il faut y aller.

- Tentons votre raccourci en essayant de ne pas tuer nos montures sinon ça n’aura servi à rien.

Et avant de lancer ma monture, je lui réponds. Blueberry. Le reste, on en reparlera quand on aura choppé ces types, ce qui n’a pas l’air pour tout de suite. Je le laisse me guider sur son raccourci,  et pour le moment la piste n’est pas encore trop mauvaise, donc je pousse ma monture au maximum. Cela ne dure pas et bientôt on est obligé de ralentir pour caracoler à travers la rocaille et la piste qui grimpe et peu pratiquée, ouais c’est un putain d’raccourci, y’a pas à dire. Et c’est le moment de rester très attentif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Libre] Les risques du métier    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre] Les risques du métier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les risques du métier (TERMINÉ)
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild West :: La Conquête De L'Ouest :: Coloma Town :: Les commerces-
Sauter vers: