Partagez | 
 

 Celui qui boit perd au jeu [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin Messages : 19
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Révérend
avatar

Nathanael Dalton
MessageSujet: Celui qui boit perd au jeu [libre]   Jeu 27 Oct - 14:49

Le bon Révérend, en tenue du Dimanche – ce qui est logique puisqu’on est dimanche – essuie une goutte de sueur qui perle sur son front. Il penche un peu la tête pour se gratter le sourcil droit, sa main gauche tenant ses cartes. La chaleur du saloon est suffocante. Son jeu est à peu près au même stade sur ses nerfs. Devant lui, des billets froissés, des pièces cabossées et une montre à gousset qu’il a gagné deux jours plutôt à un vaurien qui l’avait sûrement volée. Beaucoup trop belle pour le genre de type qu’il était. Nathanaël, sans trop de remord, l’avait donc proposé en gage pour finir la partir et l’avait remportée. Au milieu de la table, le pot est intéressant. Sa valeur d’au moins 15$ fait des envieux autour de lui. Même lui en fait. Bon, la quête d’aujourd’hui a été intéressante. Un catholique, qui n’a pas d’église à moins de filer à Sacramento lui a fait un don d’une petite pépite de plutôt jolie taille en cadeau. Le type a parlé de « denier du culte » mais le Révérend ne sait absolument pas de quoi il retourne. Hormis que les catholiques sont fous mais c’est tant mieux pour lui. Il frotte son menton dans un geste nerveux. Hum. Il a le choix. Tenter un brelan ou bien un couleur. Il hésite. Il doit rendre deux cartes pour ça. Bluffer aussi. Beaucoup. L’adrénaline.
L’un des partenaires de table réclame plus de whisky, faisant sursauter son voisin de gauche, ce qui le réveille presque. Il cesse de cogiter, tournant sa tête vers le barman. Ouai. Plus de whisky. Et il claque des doigts pour faire approcher une fille qui vient s’assoir, du bout des fesses, sur ses genoux. Il lui agrippe la taille.


Dis-moi, ma Fille, crois-tu que le Seigneur me soit favorable ce soir ?

La prostituée glousse, habituée à la façon de parler de Nate. Le Révérend veille toujours à faire passer ses vices pour une volonté de Dieu. Elle passe une main sur son col, murmurant qu’elle aurait besoin d’une confession. Alors Nate la fait bouger, lui claquant le postérieur au passage.

Quand j’aurais gagné de quoi te confesser jeune fille. Va donc pêcher avant, que la rigueur de Dieu s’abatte sur toi dans toute sa gloire.

Et Nathanaël retourne à ses cartes, concentré, silencieux. C'est son tour. Il relance. Réclame deux cartes. Et se sert du whisky que Hank vient de poser sur la table. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 31
Né à : sur les bords du mississipi
Métier/Rôle : Geomètre/cartographe
avatar

James Carlisle
MessageSujet: Re: Celui qui boit perd au jeu [libre]   Lun 31 Oct - 20:51

La porte du saloon grince et se découpe dans l'encadrement une silhouette non seulement nouvelle mais également assez peu commune puisqu'il s'agit d'une femme vêtue de vêtements de cow-boy. La tenue, pantalon noire, veste noire mais poussiéreuse et chemise à col montant ecrue n'est cependant pas dénuée de féminité si on y regarde bien. Comme la boucle de ceinture argentée et ouvragée qui ferme la veste. Le plus choquant est peut-être le chapeau de cowboy duquel déborde une masse de cheveux blonds cascadant sur les épaules sans retenue. Mais avec le soleil de Californie, James est bien contente de l'avoir et avec sa peau claire, n'est pas prête à s'en passer à l'extérieur.

Elle entre plus avant dans le saloon, indifférente aux regard qu'elle suscite, se dirigeant droit vers le bar. Elle vient de se taper quatre jours de diligence (un jour de retard à cause d'un incident) et n'est pas prête à réitérer l'expérience, maudissant Sam Black de l'avoir condamnée à ce moyen de transport plutot qu'à la route à cheval. Le chemin de fer est vraiment primordial pour Coloma Town. James fait un geste impérieux vers le barman.

Seigneur... je hais la diligence.
Barman, donnez moi une carafe d'eau et un whisky.


Le tant que Hank s'exécute, James se tourne vers la salle, les reins appuyés au comptoir, pour observer plus avant la scène. Son regard se pose sur les filles présentes et elle a un sourire amusé en voyant que l'une d'elle fait des oeillades au...révérend. Ha les petites villes, c'est charmant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 19
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Révérend
avatar

Nathanael Dalton
MessageSujet: Re: Celui qui boit perd au jeu [libre]   Jeu 3 Nov - 9:23

Un verre de whisky en plus. C’est du mauvais whisky, coupé à l’eau. Le genre qui fait mal au bout de dix ou même quinze tellement Il n’y a rien comme alcool dedans. Concentré sur ses cartes, Nathanaël ne voit pas le nouveau venu entrer. Il sent bien une sorte de frisson mais bon. Qu’importe. Encore un des pochards du coin. Ou un mineur avec une pépite. La population locale ne varie pas des masses. Ceci dit, sa main est tellement mauvaise qu’il se contente de descendre un verre de plus et de balancer ses cartes devant lui. C’est bien trop minable pour qu’il tente de bluffer. Il se frotte le menton, regardant les autres faire, pendant qu’il allume un cigare.

Soudain, il se fait interpeler par une voix. Un jeune cul-terreux qui cultive des trucs mais on ne sait jamais bien quoi. Dès qu’il a deux cents, il vient boire un verre.

Hey Révérend, dans vot’ bouquin, là, l’truc qu’faut prier, y a pas un truc sur ces dames et les tenues qu’zont pas droit d’porter ?

Nate met un temps à transcrire dans son esprit une traduction éclairée avant de hausser des épaules. Ah oui. Si. Oui. Enfin il ne sait pas trop pourquoi il dit ça et franchement, il s’en tape un peu de la Bible, là, tout de suite. Mais comme il est du genre à poser 200 questions à la seconde s’il n’a pas sa réponse, le révérend s’empresse de lui dire :

Si. Deutéronome 22.5: "Une femme ne portera point un habillement d'homme, et un homme ne mettra point des vêtements de femme ; car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Éternel, ton Dieu."
Pourquoi ?



Il se tourne de sa chaise pour voir… HEIIIIN ?
Alors qu’il pivote, son regard passe sur un grand blond, nouveau, avant de revenir dessus en réalisant que le grand blond a des seins. Des seins ! Un miracle. Tenue d’homme mais cheveux et seins de femme ! Nate bondit de sa chaise sans trop savoir pourquoi. Au milieu du saloon, dans un silence devenu quasi religieux, sauf aux tables de poker où chacun essaye de tricher en utilisant l’arrivée de la femme comme diversion, il va voir le gamin, abattant sa grande main sur son épaule.


Mais Moïse a dit « œil pour œil et dent pour dent », alors que Jésus Christ, notre Seigneur bien aimé, lui, nous a dit « A celui qui te frappe sur une joue, présente aussi l'autre ; et si quelqu'un t'ôte ton manteau, ne l'empêche pas de prendre aussi ta tunique. »
On dit tout et son contraire dans le Bouquin comme tu dis !
Jeune Murtaugh sache ceci. Déjà, il serait bon que tu retournes à l’école dès que l’institutrice sera arrivée. Elle t’apprendra des mots très utiles comme « Bible » pour désigner mon Livre déjà. Et puis ne cite pas l’œuvre de Dieu pour désapprouver quelque chose. Ou quelqu’un. Laisse donc les experts en parler tu veux ?


Nate s’éloigne de lui pour s’approcher de la blonde, inclinant légèrement la tête en guise de salut. Il reste à distance respectable, mais assez proche pour pouvoir parler sans que tout le monde entende ce qu’il pourrait bien dire.

Madame. Je ne suis certes pas le Maire de Coloma mais permettez-moi quand même de vous souhaiter la bienvenue dans notre chère petite ville. Il est bien rare de voir des visages nouveaux et il est évident que le vôtre éclaire cette assistance.

à vrai dire, c’est bien la première fois qu’il voit une femme en tenue d’homme et il est très curieux, incapable de savoir s’il est admiratif ou s’il réprouve. Sûrement un peu des deux. En tout cas, elle doit avoir plus de balls que bien des hommes ici pour ne pas avoir peur de mettre les pieds au saloon. Aucune dame ne le fait jamais. Le simple fait de marcher devant leur donne l’impression de perdre un peu de leur vertu.

Hank, ne donne pas ton whisky a deux sous à la dame. Fais lui donc bon accueil.
Et d’ailleurs, laisse moi m’assurer que tu ne l’arnaques pas. Sers moi le même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 31
Né à : sur les bords du mississipi
Métier/Rôle : Geomètre/cartographe
avatar

James Carlisle
MessageSujet: Re: Celui qui boit perd au jeu [libre]   Jeu 3 Nov - 13:50

James a plus que l'habitude de ce genre de réflexions. Elle a juste pu remarquer que dans l'Ouest, elles sont simplement plus franches que dans les salons feutrés des villes de l'Est. Et elle préfère ça. Son regard se fait à la fois pugnace et moqueur, prête à rentrer dans l'arène quand le Révérend bondit de sa chaise en débitant le texte qui justifierait que James doive s'habiller en femme.

Mais l'homme d’Église pose son regard sur elle et il s'envole dans un autre discours dont le volte face fait hausser un sourcil à la jeune femme, intriguée. Le Révérend la salue et elle en fait de même, hochant la tête, le mouvement amplifié par la présence du chapeau. Ce dernier a bien des utilités quand même ! James se fend d'un sourire amusé et aimable au compliment bien tourné du Révérend. Elle se présente, sans insister sur le prénom masculin.

Merci Révérend, c'est très aimable à vous.
James Carlisle.


Je suis quand même légèrement déçue... Je vous en voudrais presque si vous ne m'aviez pas éviter des brulures d'estomacs en me sauvant de ce mauvais whisky. C'est que vous m'avez privée d'un débat passionnant sur le fait de savoir si la soutane doit être considérée comme une robe ou pas.

D'un mouvement de menton, James remercie le barman qui apporte un autre verre que la pisse qu'il m'avait initialement servi.

Merci Hank.
Savez-vous où je pourrais trouver un logement décent ?

La question s'adresse indifféremment aux deux hommes laissant à leur appréciation la notion de décent. Parce que ça l'intéresse d'avoir leur définition personnelle pour pourvoir les situer. Le monde se divise en deux catégories, ceux qui sont contre toi et ceux qui sont avec toi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 19
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Révérend
avatar

Nathanael Dalton
MessageSujet: Re: Celui qui boit perd au jeu [libre]   Jeu 3 Nov - 21:53

Un coup d’œil à son annulaire lui indique qu’elle n’est pas mariée. Guère étonnant. Elle doit faire peur à plus d’un homme. Il lui sourit donc.

Miss Carlisle. Je suis le révérend Nathanaël Dalton. Mais les gens m’appellent souvent Nate en dehors de l’église. Je ne suis pas sourcilleux sur les formalités.

Il ferait beau voir qu’il soit un cul serré comme son paternel. Il n’a jamais vraiment eu l’amour de la tenue religieuse à la base, loin s’en faut. C’est juste qu’il a appris à s’en accommoder, voilà tout.
 Il hausse un sourcil à sa sortie. Elle ne manque pas de répondant, ce qui, dans cette petite communauté, est assez rare pour être salué chez ces dames. En fait, à la réflexion, Nate estime qu’il en va de même chez les hommes. Ils roulent bien souvent des mécaniques mais au bout de deux échanges verbaux, il n’y a plus personne de part et d’autre. C’est assez désolant, surtout que du coup, ils trouvent malin de finir le débat à coup de pistolets.


Miss, j’en serais presque désolé. Je voulais simplement être galant avant que vous n’ayez une vision trop… étriquée de notre petite communauté. Ils sont braves mais un peu obtus ces garçons.
Merci Hank.


Nathanaël attrape son verre et désigne une table vide, un peu plus loin. Il repasse d’abord par la table de jeu pour récupérer son argent. Il les connait ces saloupiauds. Ils en profiteraient allègrement pour mettre sa cagnotte du jour dans leurs poches ou payer les filles avec.
Par souci de préserver la très manifeste volonté de s’affranchir des règles habituelles, Nate ne se donne pas la peine de tirer la chaise de la dame ou quoique ce soit. D’instinct, il agit avec elle comme avec un homme, au moins le temps de juger de son caractère. En tout cas, il doute de la voir dans son église. D’ailleurs, il vaudrait surement mieux qu’elle s’abstienne parce que certains risqueraient de vouloir la lyncher.


Vous savez, le whisky coupé à l’eau, c’est pas siii mauvais que ça en réalité. Ça vous permet de jouer au poker et boire toute une soirée sans même tituber en sortant.

Il a quand même la délicatesse, au final, de lui faire la grâce de lui dire que c’est pour mieux aller voir les filles. Dans le but de les ramener dans le droit chemin, évidemment, ces petites gazelles impétueuses.
Nate se penche en direction de la jeune femme, la curiosité se lisant dans ses yeux. Il a un fin sourire. Elle est intrigante, même s’il ne sait pas si c’est en bien ou en mal.


Et qu’est ce qui amène une femme visiblement indépendante. Assez en tout cas pour affronter le regard des gens juste par sa tenue, dans une ville comme Coloma. Vous savez, les gens sont conservateurs. Je crains que vous ne les froissiez rien qu’en vous présentant. Je ne parle même pas du fait que vous alliez seule au saloon.

Franchement ? En vérité, il voit mal dans quelle société elle passerait inaperçue, habillée comme ça. Chez les peaux rouges peut-être ? Et encore. Les seules femmes qu’il a pu croiser, habillées en homme, étaient ces femmes qui… Brrrr… Rien que d’y penser il se sent mal. Ces femmes qui s’habillent et se coiffent en garçonnes, se font passer pour des hommes pour… pour… Pour séduire d’autres femmes ! Péché ! Certes excitant mais péché quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 31
Né à : sur les bords du mississipi
Métier/Rôle : Geomètre/cartographe
avatar

James Carlisle
MessageSujet: Re: Celui qui boit perd au jeu [libre]   Sam 5 Nov - 22:58

Appelez-moi James et je vous appelerais Nate. Echange de bons procédés Révérend.

James suit le Réverend à la table et s'installe, s'amusant qu'il ne soit pas homme à tirer la chaise galamment pour elle. Ou il la range dans la catégorie prostitué ou dans celle des irrécupérable âmes damnées. James ne croit pas au Diable, non plus qu'à Dieu. C'est un libre penseur, ayant depuis longtemps jeté aux orties les fadaises d'esprits étriqués et patriarcals.

Je vous pardonne votre galanterie !

James a un geste amusé et sa phrase est à double sens, à la fois sincère et moqueuse car concernant tout à la fois les deux évènements conjoints (les excuses à propos de la galanterie supposée du révérend et le fait qu'il n'en fait pas montre en ne tirant pas la chaise.

Pour James, les hommes d'ici sont aussi obtus que ceux de l'est. Elle a l'habitude d'évoluer sous les regards réprobateurs, peut-être même qu'elle prend un certain plaisir à choquer.

Oh ne vous en faites pas pour moi, je ne crains pas les remarques désobligeantes et les hommes d'ici ne diffèrent pas beaucoup de ceux de Washington. Ils connaissent moins le savon c'est tout.

James boit une gorgée de whisky, grimaçant à son gout rugueux, moins doux que celui auquel elle est habituée. Jusqu'au-boutiste, elle sort une petite boite en métal et en nacre, celle où elle range ses petits cigares. Elle en tire un et tend la boite pour en offrir un au Révérend

je n'ai pas peur de choquer. Je suis ici pour apporter le progrès.
Je travaille la compagnie ferroviaire. Je viens finaliser le tracé de la voie au départ de Coloma.
Je sais que dans une petite ville les ragots sont un passe-temps inestimable dont il ne faut pas les priver. Est-ce pour cela que vous fréquentez le saloon vous aussi ?


C'est qu'il agit clairement en habitué des lieux, le Révérend !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 19
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Révérend
avatar

Nathanael Dalton
MessageSujet: Re: Celui qui boit perd au jeu [libre]   Mer 9 Nov - 10:52

Ça me va. Soyez la bienvenue James.

Pas un mot sur le fait que son prénom soit aussi masculin que ses habits. Même s’il trouve ça très étrange, très audacieux. Sûrement trop pour une si petite communauté. Mais Nathanaël n’est pas stupide. Elle doit bien se douter du petit effet qu’elle doit faire à chaque fois qu’elle arrive dans un nouvel endroit. Il émet un vague rire en se demandant s’ils ne sont pas en train de lancer un débat sur la galanterie. Oh il connait les bases. Il en a fait montre pour courtiser sa défunte épouse hein. Mais depuis, elles sont soigneusement rangées et oubliées dans un coin. De toute façon, pour quelques dollars, il obtient ce qu’il veut sans aucune obligation de sa part. Il ne va pas en demander plus !  

Que voulez-vous. C’est dans ma nature. Je n’y peux rien.  Louez donc ma bonne éducation ou mon âme de bon samaritain envers ces dames.
Je plaisante évidemment. Disons qu’il y a un minimum de politesse et de respect à avoir.
Et puis je tiens à cette petite communauté donc j’essaye de cacher aussi longtemps que possible les travers de chacun.


Le whisky, cette fois, est pur et brûlant. Un vrai plaisir pour son palais. Il en boit une gorgée à peine, savourant ce petit plaisir rare qu’il se fait. Nate hausse un sourcil à l’écoute des propos de la jeune femme. En voilà une qui finira par réclamer le droit de vote si on l’écoute.

Je vous assure que l’on trouve du savon à l’épicerie. Mais je dois reconnaitre que ce n’est pas parfait.
Mes ouailles ont du mal avec le concept de l’immersion du corps. Beaucoup gardent encore leur vêtement de nuit sur le dos quand ils se plongent dans un baquet d’eau. Je préfère ne pas imaginer la couleur de l’eau.


Il a une grimace dégoutée mais il opine aux propos de James. Dans l’est, ils sont plus polis pour insulter. Ici, les gens y vont de façon plus brute et plus franche. Il tend la main pour attraper un de ces cigares qu’elle lui offre et en hume l’odeur avant de faire une moue plutôt approbatrice.

Le progrès. Vaste débat. Certains y voient une offense à Dieu. D’autre un nouveau Dieu. Allez savoir ce qu’il en résultera au final.

Il hausse les épaules. A vrai dire, ça le laisse assez indifférent. Il avait trouvé très bien de voyager avec des colons, de se perdre dans des pampas, de découvrir des contrées sauvages. Mais ce genre de voyage, un peu initiatique, ne convient pas à tout le monde et… Il faut bien trouver des solutions pour chacun.
Prit au dépourvu par la question de James, il ouvre de grands yeux un peu choqués avant d’éclater de rire.


Meuuuuh non. Je viens sauver les âmes de ces pauvres jeunes femmes voyons.

Il lui fait un clin d’œil. Si elle n’a pas peur de choquer, lui non plus. Personne ne s’est jamais vraiment plaint de ce qu’il faisait après les offices et les prières. Une nouvelle fois, il hausse les épaules.

Chacun ses défauts. J’ai beau être révérend, je n’en reste pas moins un homme James. J’ai des besoins comme tous les hommes et n’ayant pas d’épouse… Je ne suis pas hypocrite comme les prêtres catholiques. Je ne vais pas me cacher ou pire entretenir une liaison adultère.
Nul n’est parfait et si je tâche d’éveiller les consciences spirituelles de nos amis de Coloma, je reste un humble pêcheur qui fait de son mieux pour aider. Mais j’ai besoin d’aide aussi parfois.


Bah quoi ?! D’abord ici, les filles sont quand même relativement saines. Il est précautionneux à ce sujet hein. Autant qu’on peut l’être dans l’ouest sauvage, à cette époque-là bien sûr. Bon, après, il n’est pas obligé de dire qu’il ne compte pas se remarier, que le cauchemar qu’il a vécu lui a suffi une fois et qu’il est hors de question de le revivre à nouveau.

Quant à un logement, le chemin de fer et votre… Goût vestimentaire risquent d’attirer des intérêts malsains ou des réactions plus ou moins violentes en ville. Il faudrait vous méfier. Plutôt qu’un hôtel ou autre, il serait peut-être bien de trouver une veuve ou une famille, avec un mari absent qui travaille ailleurs, pour vivre. Et qui soit assez ouverte d’esprit.

hummm. Dur dur. Parmi sa congrégation, Nathanaël ne voit pas bien qui pourrait aider James.

Vous avez un toit pour ce soir au moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 31
Né à : sur les bords du mississipi
Métier/Rôle : Geomètre/cartographe
avatar

James Carlisle
MessageSujet: Re: Celui qui boit perd au jeu [libre]   Sam 12 Nov - 0:42

J'allume mon cigare grâce aux bâtonnés souffres tirés de la petite boite assortie à l'étui à cigares. Une fois ce dernier allumé, je pousse la boite d'allumettes sur le comptoir  pour la donner au révérend. Je ne suis pas femme à allumer les hommes qu'on se le dise. Ce sont les prostitués qui font ça. Ou à l'occasion les épouses dévouées quand elle veulent gagner un peu d'argent de poche. Nous disions donc les prostitués.
Et vous Nate, y voyez vous une offense à Dieu ? Non ? Vous attendez de voir au jugement dernier ? Enfin, je ne vous fustige pas, c'est déjà faire montre de plus d'ouverture d'esprit que bien des hommes, j'en ai parfaitement conscience.

Le sourire de James se plisse appréciateur et un peu moqueur aussi, mais gentiment. Pour le moment la franchise du Révérend et ses travers qu'il assume avec une sorte de grâce, lui plaisent même si elle ne prétend pas cerner la complexité de l'homme.

De même que votre croisade dans ce lieu de perdition.
Félicitations Révérend ! J'applaudis des deux mains.


Ses avertissements sur mes petites lubies comme j'aime à les appeler me tirent une moue amusée.

Mes vêtements ?  Y-a-t-il tant d'hommes qui aiment les hommes sans le dire dans votre patelin ? Mais je vais tenir compte de vos conseils avisés Nate et chercher une maison décente et sure qui pourrait m'accueillir dès ce soir. Car non, mon...homme à tout faire n'a pas jugé bon de s'acquitter de cette tâche. Il est un peu simplet par moment. Donc vous me conseillez de loger chez une veuve...ou...

Le regard de James brille, évidemment ! Elle a bien noté qu'il vivait seul, à tout le moins qu'il n'avait pas d'épouse. L'homme parait préférer les prostitués et sa liberté. Parfait !

Ou vous Nate !
Qui mieux qu'un Révérend ouvert d'esprit pourrait garantir à la fois ma sécurité, ma vertu et ma moralité ?! Je vous remercie d'avoir songé à cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 19
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Révérend
avatar

Nathanael Dalton
MessageSujet: Re: Celui qui boit perd au jeu [libre]   Dim 13 Nov - 0:52

Nate récupère la boite et attrape une allumette qu’il craque dans un geste qui montre qu’il a autant l’habitude de fumer que de boire. Il tire une bouffée de tabac, légère, pour prendre l’ampleur du parfum et du goût. Il prend son temps, mesure les paroles de la jeune femme et celles qui vont composer sa réponse. Un débat théologique ? Ici ? Ce soir ? Vraiment ? C’est une provocation. Il s’en amuse. Il a gardé de ces années d’errance, avant d’arriver à Coloma, un goût prononcé pour le jeu.

Je suis un homme. Je crois qu’il est mal avisé de parler et de penser à la place de Dieu. Je ne suis là que pour transmettre son enseignement. C’est tout. Il a fait une liste de choses qui sont bien. D’autres qui sont mal. A nous de composer avec cette liste et avec notre culpabilité à l’enfreindre. Etre trop parfait est aussi un signe de vice. C’est qu’on manque d’honnêteté avec soi-même.
Je n'ai pas souvenir que le progrès soit sur la liste, tant qu'il ne bafoue pas certaines lois naturelles. Aussi... je ne suis pas opposé au chemin de fer. Tant qu'il ne ruine pas la vie des gens qui sont établis ici.


Il boit une nouvelle gorgée, courte, de son verre, tire sur le baton de tabac en la dévisageant. Nathanaël est franchement curieux. Comment en arrive-t-on à braver aussi ouvertement les règles de la société ? Il l’a fait, certes, mais dans une moindre mesure. Et puis les hommes sont toujours pardonnés, là où les femmes sont toujours perdues pour la morale et les bonnes gens.

Une croisade ? Que nenni. Je ne force personne. Et puis la perdition, la perdition, c’est parfois pour mieux se retrouver. Dieu nous tend la main absolument partout. Il EST partout.

Et il sourit, d’un air si moqueur qu’il est difficile de savoir s’il croit à ce qu’il vient de dire ou s’il la taquine.

Les hommes qui ??? Oh non. Mais une femme qui n’a pas une tenue disons plus… modeste et adaptée passe souvent pour une femme de vie moins… honorable. Loin de moi de vouloir sous entendre que c’est votre cas.

Bon, en fait, dans un sens, si, un peu. Il se demande jusqu’où sa grande liberté s’arrête. Mais voilà là une femme qui visiblement a du caractère, peut-être un peu d’esprit et deux sous de jugeote. Alors il ne va pas se la mettre immédiatement à dos.
Nate la fixe, d’abord incrédule, avant d’avoir un hoquet légèrement outré. Chez lui ? C’est une proposition horriblement déplacée. Amusante, certes, mais le qu’en dira-t-on va affoler la ville. Encore que. Ceci dit, voilà qui le contrarie. Il avait réservé deux filles ce soir et il devrait se contenter de les rêver. En tout cas, JAMAIS, il est certain que JAMAIS il n’aurait songé à ça ou pire, le suggérer. Jamais de la vie. Cependant, le voilà coincé, à son corps défendant. Quand même. S’inviter de la sorte.
Le souci c’est que malgré ses vices que sont l’alcool et les filles de joie, Nate est du genre à bien volontiers aider les gens. C’est aussi son métier et il a fini par l’accepter.


Mais je vous en prie James. Ce sera un plaisir de vous héberger, le temps que vous trouviez une solution pérenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 31
Né à : sur les bords du mississipi
Métier/Rôle : Geomètre/cartographe
avatar

James Carlisle
MessageSujet: Re: Celui qui boit perd au jeu [libre]   Dim 20 Nov - 22:54

Dieu est partout, vraiment ?

Le sourire de James est narquois, insinuant bien qu'elle doute que Dieu soit ici ou dans un quelconque autre endroit. Mais au moins appréciait-elle l'honnêteté du Révérend sur ses vices. La mention de son honneur présumé la fit franchement rire. Un rire clair, franc, on ne peut plus féminin. James secoue la tête, l'amusement dans ses prunelles claires.

Une femme moins honorable ? Hé bien, je dirais que ça dépend où on place sa vertu et son honneur ! Les hommes parlent souvent outrageusement de ce qu'il leur manque le plus. Mais les femmes ne sont pas moins hypocrites. J'essaye simplement quant à moi d'être honnête avec moi-même. Comme vous l'avez mentionné, que ça plaise ou non. Malheureusement, il semble que ça plaise rarement.

Pour le logement, James remercie le Révérend d'un mouvement de tête, un sourire s'étirant sur ses lèvres fines. Fine observatrice, elle remarque le léger soupir de dépit et le coup d'oeil vers les escaliers qui mènent au bordel.

Merci Nate, j'apprécie et votre franc parler et votre hospitalité.  Les deux me sont précieux. Je ne veux pas vous ennuyer dans vos plaisirs, prenez donc le temps qu'il vous faudra, je suis sur que l'on me servira volontiers un bain ici, le temps que vous vous détendiez.

James n'étale pas ses propres plaisirs, non par souci de ne pas choquer mais parce que ça touche à sa vie intime et qu'elle a une certaine pudeur mais elle compte bien demander à la maquerelle en chef si une de ses filles est intéressée pour un moment avec elle.

Vous constaterez qu'il y a des avantages à héberger avec un esprit libre qui ne s'encombre pas trop de jugements sur les pêchés d'autrui et sait être tolérant. Vous me rendrez la pareille à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 19
Date d'inscription : 23/10/2016
Métier/Rôle : Révérend
avatar

Nathanael Dalton
MessageSujet: Re: Celui qui boit perd au jeu [libre]   Mar 22 Nov - 1:01

Absolument. Dieu est partout.

Nate a pris un air un peu plus sérieux. Parce qu’au fond, il veut bien le croire. Bien sûr, la religion, ce n’est pas sa passion première et il a ses torts, ses défauts et ses péchés, certes. Mais à travers sa vie, il a fini par comprendre que si sa vision des choses n’était pas très hétérodoxe, il n’en restait pas moins que tout ce qui lui était arrivé, de bien comme de terrible, était sûrement un message de Dieu. Simplement, il n’est pas foutu de savoir lequel.

Il est dans les fleurs comme les mauvaises herbes qui poussent, envers et contre tout, même là où les chariots passent. Il est dans la météo, les récoltes. Il est dans les églises. Et il est même dans les épreuves qu’on traverse.

Reste à savoir si c’est une bonne ou une mauvaise chose. A ce sujet, Nathanael n’est pas vraiment décidé pour être tout à fait honnête. Des fois, il a envie de remercier Dieu de ses bienfaits, juste parce qu’il a attrapé un bon poisson. Et d’autres fois, la nuit, il se réveille en nage, hanté par le souvenir de sa défunte femme il et hait sincèrement Dieu de leur avoir fait vivre ça.

Quand James lui fait ce qui ressemble furieusement à une leçon de morale, Nate lève les mains en signe de reddition, avec un rire amusé.

vous savez, un jour, un anglais a dit à un français, pendant une bataille, « vous ne vous battez que pour l’argent, nous pour l’honneur ». Et le français lui a répondu : « tout à fait. On ne se bat que pour ce dont nous sommes dépourvu ». c’est pour ça que nous comptons sur ces dames pour un peu de vertu, d’honneur et de bienséance. Je le reconnais. Mea culpa.

Bon après, si elle tapine, ma foi, le Révérend ne dirait pas non à aller voir sous ses pantalons si elle est faite de la même trempe qu’une femme normale. Il s’inquiète quand même un peu de sa moralité. En même temps, s’il l’héberge chez lui, ça serait une façon pour elle d’être un peu mieux acceptée. Ou pour lui, de se faire mal voir. Allez savoir avec ces gens hein. Mais ils sont gentils et ont un bon fond en général. Seulement ils n’aiment ni le changement, ni la nouveauté. C’est comme ça. L’Histoire prouve que c’est toujours comme ça. La modernité fait peur et définitivement, James semble beaucoup trop moderne. Même pour lui. Seulement, il lui est reconnaissant de son offre.

Ma Foi, et elle est bien grande, je suis d’accord. Chacun à nos activités. Allez donc barboter tandis que je vais aller confesser quelque  jeune gourgandine.
Nous nous retrouverons ici quand nous aurons fini. Au pire, si j'ai fini avant vous, héhéhé, vous me trouverez à une table de jeu dans l'espoir que Dieu châtie ces vils parieurs.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 31
Né à : sur les bords du mississipi
Métier/Rôle : Geomètre/cartographe
avatar

James Carlisle
MessageSujet: Re: Celui qui boit perd au jeu [libre]   Jeu 24 Nov - 10:23

C'est tout à fait ça ! J'adore les français !

Et c'est vrai , ce pays de libres penseurs, de frondeurs, de fortes têtes rebelles a tout pour la séduire. Elle se promet d'y aller un jour. Elle sent bien le regard curieux de l'homme de Dieu qui s'interroge sur cette femme qui s'invite chez lui sans aucune gêne. Peut-être se demande-t-il si elle n'est pas en train de lui faire une proposition mais elle le renvoie alors aux prostitués du saloon. James sait qu'elle choque et provoque des réactions souvent extrêmes. Elle ne laisse jamais indifférente. D'ailleurs, elle ne supporterait pas ça l'indifférence.

Alors à tout à l'heure Nate.
Convertissez-bien votre monde.


lance James d'un ton taquin Elle laisse un peu d'avance au Révérend, et  se lève non sans emporter son verre de whisky qu'elle a l'intention de finir de déguster dans son bain. Elle part à la recherche de la maquerelle pour une demande particulière.

la suite pour James avant son retour au saloon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Celui qui boit perd au jeu [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Celui qui boit perd au jeu [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu" [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon][Terminé]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Boit'Kitu et Kult d'la Vitesse
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild West :: La Conquête De L'Ouest :: Coloma Town :: Le saloon-
Sauter vers: